Accueil Actu Télé

Laurent Ruquier s’en prend aux «salopards de Belges» après les résultats de l’Eurovision

La France a remporté la deuxième place lors de l’Eurovision. Un résultat qui n’est pas suffisant pour Laurent Ruquier.

Temps de lecture: 2 min

Mauvais perdant Laurent Ruquier ? Peut-être bien. Lors de l’émission « Les Grosses Têtes » sur RTL, l’animateur n’a pas su cacher sa colère bien longtemps. Pendant l’émission, le sujet des résultats de l’Eurovision arrive sur le tapis et Laurent Ruquier n’est pas content. Si la France n’arrive que deuxième dans le classement, ce ne peut être que de la faute d’un pays : la Belgique.

Un seul point

Il est vrai que la Belgique n’a accordé qu’un petit point pour Barbara Pravi qui représentait la France avec son titre « Voilà ». Une ballade s’est fait devancer par le groupe italien Maneskin et leur titre « Zitti e buoni ». Pour Laurent Ruquier, ce non vote des Belges était une très mauvaise décision qui a empêché Barbara Pravi d’atteindre la première place.

Pour exprimer son mécontentement, l’animateur s’est exclamé : « Ces salopards de Belges qui n’ont pas donné un seul point à la France à l’Eurovision de la chanson. Non, mais vous vous rendez compte ? Pourquoi vous nous en voulez  ? ». Pour lui, c’est une revanche des Belges suite à la demi-finale de la coupe du monde de 2018, où la France l’a remporté 1-0 contre la Belgique.

S’ensuit une analyse avec Caroline Diament, qui annonce : « Ce n’est pas possible de ne pas donner au moins un point ! Même des pays qui d’habitude nous crachent à la gueule comme la Lettonie ou l’Estonie, ils nous ont filé des points dans tous les sens ».

Barbara Pravi, fière de sa prestation

Si beaucoup de Français sont un peu déçus, voire en colère de se retrouver une fois de plus en seconde place, Barbara Parvi, elle, reste très contente de sa prestation et elle peut l’être. Elle avait déclaré : « Je suis hyper fière, je suis hyper émue. J’ai été portée par le public, par le jury. Je suis ravie » et de rajouter : « Avant de monter sur scène, je pensais à faire la meilleure prestation possible, à être la plus juste, à donner le plus d’amour. Je me suis dit « ça y est, cette fois, c’est la dernière donc vas-y ». Il y avait un public qui hurlait donc c’était extrêmement galvanisant ».

Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une