Le tournage «C à vous» interrompu par un voisin en colère (vidéo)

Le tournage «C à vous» interrompu par un voisin en colère (vidéo)
MAXPPP

Comme chez nous, les Français peuvent depuis une dizaine de jours profiter à nouveau des terrasses. Et pour l’équipe de « C à vous », cet assouplissement en matière de règles sanitaires signifie la reprise des dîners avec les invités. Cependant, pour réduire un maximum le risque d’infection au coronavirus, Anne-Élisabeth Lemoine reçoit ses invités en extérieur, dans un jardin proche des studios de l’émission.

Mais l’inconvénient d’être hors studio, c’est qu’il y a des voisins, comme l’a rappelé Bertrand Chameroy dans l’émission du 28 mai. Le chroniqueur a ressorti les images du tournage des jours précédents, sur lesquelles on entend un habitant des alentours se plaindre du bruit sur le plateau en plein air.

« Depuis que nous dînons en extérieur, on ne s’est pas fait que des amis. Pendant l’émission, les magnétos sont diffusés un poil trop fort et ça ne plaît pas trop à nos voisins, qui ne se sont pas gênés pour nous le faire savoir… de façon assez calme », a ironisé Bertrand Chameroy, avant de lancer la séquence où le voisin agacé crie plusieurs fois « Moins fort ! » à l’équipe de « C à vous ».

De plus en plus mal à l’aise au fil des cris du voisin colérique, Anne-Élisabeth Lemoine demande à plusieurs reprises à ses techniciens de diminuer le son sur le plateau, avant que Pierre Lescure lance un « Baissez, merde ! Et magnez-vous ». Une demande qui a finalement été entendue.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ostéoporose, la menace silencieuse

    L’analyse densitométrique permet de détecter l’ostéoporose efficacement.

    Responsable d’une fracture toutes les vingt secondes dans le monde, elle frappe surtout les femmes. Nos conseils pour la prévenir... ou la freiner.