Accueil Actu Soirmag

Bernard Tapie: la justice s’acharne

Hospitalisé, Bernard Tapie n’assistera sans doute pas à la conclusion du procès qui l’oppose au Crédit Lyonnais ce 9 juin. C’est pourtant le combat de sa vie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 4 min

Cheveux blancs, silhouette amaigrie, voix écrasée, mais toujours combatif, Bernard Tapie n’aura pas l’occasion de boucler « l’affaire de la revente d’Adidas » qui le poursuit depuis 25 ans. L’homme est hospitalisé pour un énième traitement d’urgence suite à son cancer de l’estomac et de l’œsophage. Il fait preuve d’un courage fou. Ses avocats souhaitent le renvoi à plus tard mais la Cour de cassation ne cède pas à leur demande : le procès doit en principe aller à son terme, avec ou sans son principal « acteur ». Avec cinq autres prévenus, il est jugé pour « escroquerie » et « détournement de fonds » dans le cadre d’un arbitrage rendu en sa faveur en juillet 2008. À l’époque, il s’était vu attribuer une somme de 403 millions d’euros, un coup fumant comme il en a le secret persiflent ses détracteurs, une victoire en tout cas pour celui qui, jamais, ne baisse la garde. Pourquoi un tel acharnement ? Serait-ce pour lui infliger un verdict de son vivant ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs