David Hasselhoff «relève les manches» pour la campagne de vaccination en Allemagne (vidéo)

Capture d’écran - BMG/Twitter
Capture d’écran - BMG/Twitter

« Ärmel hoch » lance David Hasselhoff au tout début de sa vidéo pour promouvoir la campagne de vaccination qui se tient Allemange. « Ärmel hoch » qui signifie « on relève les manches » est le slogan de la campagne de vaccination en cours portée par le ministère de la Santé. L’acteur de 68 ans sort ses meilleurs arguments.

Alors qu’il devrait déjà être un héros grâce à ses séries « Alerte à Malibu », « K2000 » et pour avoir connu le mur de Berlin et y avoir interprété la chanson « Looking for freedom », il trouve enfin la liberté grâce au vaccin qu’il vient de recevoir. C’est ce qu’il déclame en anglais dans la courte mais efficace vidéo postée sur Twitter.

Bien que l’acteur ait surtout fait sa carrière aux États-Unis, il n’en reste pas moins une icône en Allemagne et donc un allié de choix pour convaincre la population des bénéfices des vaccins.

Sa référence au mur de Berlin et sa chanson « Looking for Freedom » est aussi là pour rappeler qu’il a porté l’hymne de l’Allemagne réunifiée. Il a commencé véritablement à rencontrer le succès un peu avant, grâce à son album « Night Rocker » sortie en 1985. Un album qui a d’abord fonctionné en Autriche avant d’arriver en Allemagne.

Prendre une célébrité comme porte-parole pour inciter les gens à se faire vacciner est une méthode employée très fréquemment maintenant. Des stars ont d’ailleurs organisé plusieurs initiatives pour faciliter le passage des informations à ce sujet. Dernièrement, le concert Vaxx Live a rassemblé des chanteuses comme Lady Gaga, Jennifer Lopez ou Selena Gomez pour réunir des dons et inviter les Américains à se faire vacciner.

 
  • Mick Schumacher, au nom du père

    Mick Schumacher devant le portrait de son illustre paternel: «C’est le plus grand pilote de tous les temps, il est mon idole», dit le jeune compétiteur, arrivé en F1 à 22 ans, comme son père.

    Alors que les fans attendent depuis presque huit années un signe de vie de leur pilote préféré, son fils de 22 ans a pris la relève en Formule 1. Un défi compliqué.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern