Fabrice Luchini menace de quitter le direct de CNews: «Vous êtes le symptôme de la modernité» (vidéo)

Luchini
Capture d’écran Twitter

Ce jeudi 17 juin, Fabrice Luchini était à Château-Thierry avec Emmanuel Macron pour défendre la lecture dans la ville d’origine de Jean de La Fontaine. Un sujet brandi comme « grande cause nationale » de l’année 2021 au vu des difficultés croissantes de la population dans cette matière. C’est en marge de cet événement que l’acteur a été interrogé par un journaliste de CNews. Mais alors que ce dernier lui pose une question sur l’utilisation des fables de La Fontaine « pour expliquer le présent », la discussion dérape.

« On va peut-être s’arrêter là »

A ce moment-là, Fabrice Luchini, grand défenseur de la littérature française, veut d’abord répondre par une citation, comme il le fait très souvent dans les médias. « C'est amusant parce qu'il y a une fable qui s'appelle ‘L'ours et l'amateur de jardin’ », dit-il. Tout de suite, il est coupé par le journaliste qui s’exclame : « Vous n'allez pas la refaire quand même ? ».

Une réponse qui a eu le don de passablement frustrer l’acteur. « Vous êtes le symptôme de la modernité. Parce que vous croyez qu’une chose parce qu’elle a été faite, ça c’est le symptôme pitoyable… Mais je vais vous le dire gentiment, et gardez-le si vous êtes courageux, de ce qu’est, ce que Paul Valéry appelle ‘le pitoyable de la modernité’. Parce que je l’ai dit une fois, alors que moi ça fait des milliers de fois que je le dis, et je ne vais pas vous le dire parce qu’en plus c’est gratuit, donc je ne joue jamais gratuitement. D’accord ? », dit-il.

« Donc je suis content de vous répondre et on va peut-être s’arrêter là parce que je n’ai pas aimé votre réflexion », assène-t-il ensuite. Le journaliste de CNews tente ensuite de se rattraper en affirmant que s’il disait ça, « c’est simplement parce qu’on l’avait entendu et vu » auparavant. « Mais vous pouvez la refaire, allez-y ! », continue-t-il. Manifestement, cela a réussi à calmer l’acteur qui s’est contenté de le mettre en garde. « Je ne vais jamais la refaire mais vous devriez faire attention. C’est très compliqué de parler de tout ça », conclut Fabrice Luchini.