Nouveau départ à Europe 1, alors que la rédaction s’inquiète de transfuges confirmés avec CNews

BELGAIMAGE-177719840
BelgaImage

Le chaos s’est encore aggravé ce lundi à Europe 1. Alors que la grève de la rédaction continue, un nouvel animateur, Jimmy Mohamed, a annoncé que sa participation à la chaîne n’a pas été reconduite. Il rejoint ainsi plusieurs autres figures d’Europe 1 comme Anne Roumanoff, Pascale Clarke ou encore Julian Bugier qui ne seront pas présents à la rentrée. En parallèle, les craintes de la rédaction se sont confirmées avec une déclaration d’Arnaud Lagardère, patron du groupe homonyme dont Vincent Bolloré est le principal actionnaire. Il confirme que des ponts seront faits entre la radio et la chaîne réputée très à droite CNews, soit exactement ce que redoutent les journalistes d’Europe 1.

Une tension toujours croissante

Jimmy Mohamed a fait l’annonce de son départ sur Twitter, dans un court message. « Je profite du cap des 100 000 abonnés sur Twitter pour vous remercier de me suivre ! Après 2 belles saisons, l’aventure s’arrête à Europe 1 ! Merci à tous de votre confiance et de votre fidélité, on se retrouve ailleurs à la rentrée ! », dit-il, sans précision supplémentaire. Impossible donc de savoir s’il a démissionné ou jeté dehors. Il était présent depuis deux saisons dans l’émission « Sans rendez-vous », animée en collaboration avec Mélanie Gomez.

Près de deux heures et demie plus tôt, Arnaud Lagardère accordait une interview au Figaro. Il y confirme l’arrivée sur Europe 1 de Laurence Ferrari en provenance directe de CNews. Elle y assurera trois heures d’antenne en heure de pointe, de 17h à 20h et ce tous les jours. Mais ce n’est pas tout puisqu’« en partenariat avec CNews et Les Échos », Sonia Mabrouck prendra les commandes de l’émission « Le Grand Rendez-Vous ». Si Sonia Mabrouck travaille déjà pour la chaîne radio, elle est également connue pour avoir avoir travaillé pour CNews avec l’émission « Les voix de l'info ». La rédaction d’Europe 1 a confirmé à la presse française ne pas avoir été mise au courant à l’avance de ces décisions.

Arnaud Lagardère a enfin tenu répondre aux grévistes en assurant qu’il n’y a « aucune synergie imposée par Vincent Bolloré ». « Dire qu’Europe1 passe sous la coupe de Vivendi, c’est un fantasme qui frôle le complotisme. Vincent Bolloré est un atout, pas une menace, il a contribué à stabiliser le groupe et je ne l’oublierai pas », ajoute-il. Une déclaration qui n’est pas pour rassurer la rédaction puisque Bolloré ou pas Bolloré, le rapprochement redouté avec CNews se confirme.