Un journal écossais soutient l’Italie contre l’Angleterre à l’Euro 2020

Un journal écossais soutient l’Italie contre l’Angleterre à l’Euro 2020
Capture d’écran Twitter

« Sauvez-nous Roberto, vous êtes notre dernier espoir ». C’est de cette façon ironique que The National, l’un des principaux journaux écossais, s’est adressé à l’entraîneur de football italien Roberto Mancini. Ce dernier est ainsi représenté grâce à un photomontage à la place de William Wallace, héros historique de l’indépendance de l’Ecosse, en l’occurence ici dans le film Braveheart. Pour le quotidien qui ne cache pas son envie de voir le Royaume-Uni imploser, il faut que l’Italie batte absolument ses éternels ennemis : les trop fiers Anglais. Un appel en partie humoristique qui est vite devenu viral et qui a provoqué des réactions jusqu’en Italie.

Le Royaume-Uni désuni, l’Italie flattée

En sous-titre, le quotidien ne manque pas de confirmer son envie de voir les Anglais perdre. « On ne peut pas supporter 55 ans de plus à les écouter se vanter ! », dit-il, en référence à la victoire de l’Angleterre à la Coupe du monde de 1966. Une phrase qui fait mouche sur les réseaux sociaux puisque The National est devenu l’un des sujets les plus discutés sur Twitter.

Une telle une n’a évidemment pas manqué de diviser le public. Le quotidien affirme qu’un sondage montre que 83% des votants soutiennent sa page de couverture. A l’inverse, des personnalités se sont montrées attristées par une telle initiative. Le journaliste du Sun Harry Cole a estimé que cet appel était « vraiment triste », là où son collègue du site Politics.co.uk Ian Dunt préfère l’adjectif « pitoyable ». Ce dernier a été attaqué à son tour par des internautes faisant remarquer que The National ne faisait que répondre à l’égocentrisme anglais. Sur la BBC, l’animateur Andrew Marr s’est pour sa part étonné du « nombre suspect de tricolores italiens flottant dans toute l'Écosse » avant de détourner le titre de The National. « Sauvez-nous d'une plus grande diffusion de leur nationalisme au-delà de la frontière », implore-t-il ironiquement.

En Italie, l’appel de The National a évidemment été très bien perçue. Le journal écossais affirme qu’il est noyé de demandes d’envois de copies de sa une dans la péninsule méditerranéenne. En conférence de presse, Roberto Mancini a déclaré à ce propos que « la page de couverture du quotidien est agréable ». Le joueur italien Giorgio Chiellini a lui aussi réagi en disant que cela l’avait « fait sourire ». Le principal journal sportif italien, la Gazzetta dello Sport, a pour sa part mis en épinglé de son live sur l’Euro l’image de la une de The National.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern