14 juillet: les youtubeurs McFly et Carlito ont relevé leur défi et volé avec la Patrouille de France

Capture d’écran Twitter
Capture d’écran Twitter

Au mois de février dernier, les youtubeurs McFly et Carlito avaient relevé un premier défi lancé par le président Emmanuel Macron, à savoir récolter 10 millions de vues avec une vidéo rappellant les gestes barrières contre le coronavirus. Grâce à leur vidéo parodique, les deux hommes avaient réussi haut la main. En échange, le président français avait accepté de participer à un jeu inventé par le duo : le concours d’anecdotes. Celui-ci consiste à raconter une anecdote amusante et originale, rapporte BFM TV.

Comme le défi, tourné à l’Élysée, s’était soldé par une égalité, les youtubeurs comme le président français ont reçu chacun un gage. Pour le respecter, Emmanuel Macron doit afficher derrière lui une photo de McFly et Carlito durant son discours du 14 juillet. Le duo quant à lui devait embarquer avec la Patrouille de France lors du défilé aérien de la fête nationale française. Un défi relevé par les humoristes ce mercredi.

Comme promis, ils ont donc embarqué avec la Patrouille de France dans les Alpha Jets aux couleurs du Petit Prince. « Les amis, ça y est on est au sol, on est rentré », a indiqué McFly dans une story sur Instagram à la fin de l’expérience. Pour ceux qui sont impatients de découvrir cette aventure filmée, il a ajouté : « vous verrez tout dans la vidéo qui sort dimanche. On a tout filmé. Ils sont tellement forts, vous n'imaginez pas comme c'est incroyable ce qu'ils font. C'était un vrai gage, il a été effectué, maintenant c'est au tour de Monsieur le président ».

« Enorme Bigup à l'armée de l'Air. Très bienveillants, ils ont pris le temps de nous expliquer, nous mettre à l'aise, ils respectent YouTube et surtout savent transmettre leur passion », a de son côté raconté Carlito en story également. Avant de les embarquer, l’Armée de l’Air avait publié sur Twitter une vidéo des youtubeurs, visiblement stressés, rajoute BFM TV.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern