Vianney se confie sur sa compagne: «Mes ambitions, c’est ma famille»

BelgaImage
BelgaImage

Vianney attend un enfant avec sa compagne Catherine Robert. Cet événement ne le laisse pas de marbre et le chanteur s’est confié mercredi 21 juillet au journal Nice Matin.

Vianney et sa compagne sont deux artistes qui se sont rapprochés grâce à la musique. Cet été, le chanteur a d’ailleurs demandé à Catherine Robert, violoncelliste, de l’accompagner pour une série de concerts. Dans Nice Matin, il fait part de cette collaboration : « Il y a des gens qui ont du mal à travailler avec leur conjoint au quotidien. Nous, c’est tellement naturel… La musique c’est ce qui nous fait respirer au quotidien, on partage tout simplement, on ne se pose pas plus de questions ».

La priorité à la famille

C’est aussi avec elle qu’il a découvert un aspect de la parentalité, puisqu’il est le beau-père de la fille de Catherine Robert. Il avait d’ailleurs déclaré à ce sujet : «  J’ai vraiment découvert que je pouvais aimer la fille de ma femme comme si elle était la mienne, et me sentir père à part entière  ».

Désormais, avec la future arrivée de leur premier enfant ensemble, Vianney explique que c’est bel et bien sa famille qui aura la priorité sur le travail. «  Je me dis souvent que je n’aurais pas la volonté éternelle d’être dans la lumière. Écrire des chansons, réaliser, la musique en général c’est en moi, ça me rend heureux. Le succès, c’est un peu une anomalie vous voyez ? Je ne sais pas trop comment l’entretenir. Et à un moment donné, cela me demanderait trop de travail. Mes ambitions portent davantage sur ma famille que sur ma carrière d’artiste  » assure-t-il.

Le chanteur n’a pas peur des projets qu’il construit avec sa future famille et conclut : « Je suis admiratif des artistes qui sacrifient leur vie personnelle au nom de leur art. Je ne le ferai pas. Je préfère tout donner pour les miens ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Nos livres de l’été

    livres

    La rédaction de « Soir mag » vous recommande quelques lectures coups de cœur. Cette semaine, les trois conseils d’Éloïse Dewallef.