Les images impressionnantes de pompiers traversant un immense feu de forêt en Californie (vidéo)

belgaimage-179030498-full
SIPAUSACOLLECTIONS

Des milliers de pompiers sont mobilisés depuis plusieurs semaines maintenant pour tenter de contenir les feux de forêt qui ravagent la côte ouest des États-Unis. Selon les dernières données de l’AFP, 80 immenses incendies font rage actuellement et ont déjà consumé plus de 4.700km² de végétation.

En Californie, plusieurs villages ont été évacués, les flammes particulièrement violentes mettant en danger les habitants. Les pompiers, qui luttent contre ces feux de forêt sans relâche, se chargent aussi de porter secours aux villageois. À Markleeville, c’est le « Tamarack Fire » qui fait rage et les pompiers ont déjà fait évacuer près de 1.400 personnes dont les habitations étaient menacées par les flammes.

Un homme du feu a filmé en début de semaine une intervention depuis le camion de pompier où il était installé, avec lequel il a dû traverser les flammes pour venir en aide aux habitants de Markleeville. Et ce qu’on voit à travers le pare-brise est impressionnant, comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?