Accueil Actu Soirmag

Une demande d’emploi de Steve Jobs mis en vente aux enchères en papier et en NFT

C’est une double enchère qui se joue puisque le vendeur veut à la fois vendre son bien au plus offrant mais aussi voir laquelle des deux versions rapportera le plus.

Temps de lecture: 2 min

La lettre collector de 1973 de Steve Jobs de demande d’emploi est de nouveau en vente aux enchères. Le propriétaire l’avait acheté il y a quelques mois seulement, en mars 2021. C’est un homme d’affaires londonien, Olly Joshi, qui s’est offert la lettre de candidature de l’ancien patron d’Apple. La lettre a été vendue une première fois pour 222.400 dollars (189.000 euros).

Suivant l’inspiration et la devise de Steve Jobs de « penser différemment », l’homme d’affaires a décidé de lui aussi jouer le jeu des enchères un peu autrement. Ainsi il met les acheteurs en concurrence pour un bien proposé sous deux natures différentes : soit la version physique de la lettre, soit la version NFT de cette dernière. Un NFT est un token non-fongible, la version numérique de la lettre.

La lettre date de 1973, trois ans avant la fondation de l’entreprise Apple avec Steve Jobs et Steve Wozniak. Le futur patron de l’entreprise avait précisé dans sa lettre son nom, adresse, date de naissance, mais aussi ses formations et ses centres d’intérêt. Il est possible d’y lire que Steve Jobs était intéressé par « la technologie », « l’électronique », « l’ingénierie et design numérique » et qu’il maîtrisait les ordinateurs et les calculatrices. Un avantage à l’époque.

Un test pour le marché des NFT

Le pari de cette mise en vente parallèle n’est pas tout à fait surprenant puisque le marché des NFT, apparu en 2014, connaît une croissance extraordinaire, faisant même penser à une bulle spéculative. Tout peut devenir NFT, des instants de télévisions, comme le premier tweet du fondateur de Twitter ou bien des vidéos virales. Quoi qu’il en soit, Olly Joshi a décidé de qualifier sa vente de « première enchère physique contre NFT du monde », le but étant de voir quelle version rapportera le plus.

Depuis la mise en place de cette vente aux enchères, qui durera jusqu’au 28 juillet, c’est la version physique de la lettre qui semble prendre le dessus. Les offres sont actuellement à 35.000 dollars (environ 30.000euros) pour la version papier et 1.026 dollars (871 euros) pour la numérique. Une longue avance de la lettre physique peut se justifier par la nature même de l’objet. Il est aussi possible en tant qu’internaute de venir participer à un sondage pour dire quelle version semble la plus prompte à remporter cette vente.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une