Leïla Kaddour répond sèchement à un téléspectateur

Capture d’écran - France 2
Capture d’écran - France 2

Dimanche 25 juillet, Leïla Kaddour présentait le « 20 heures » de France 2. C’est elle qui remplace Laurent Delahousse le temps des congés du journaliste. L’actualité étant, l’équipe du journal couvert en direct un drame survenu peu avant le début du journal.

En fin d’après-midi, un ingénieur de SNCF Réseau est décédé lors d’un éboulement sur le chantier d’un pont près des voies à Massy-Palaiseau. L’incident dramatique a provoqué des perturbations importantes sur le trafic ferroviaire en départ de la gare Montparnasse. Pendant son journal, la journaliste a expliqué la situation abordant les différents éléments du sujet.

Après ces informations, un internaute a fait ses critiques sur Twitter. Pour l’homme, le sujet a été trop traité sous l’angle des perturbations ferroviaires et pas assez sur le drame humain. Il écrit notamment : « J’aurais aimé que la vie d’un homme eût valu plus de deux secondes et les perturbations ferroviaires moins de 30 secondes dans le journal de France 2 ».

La critique n’est pas passée et Leïla Kaddour a répondu, toujours du Twitter : «  Et moi, j’aurais aimé que vous eussiez pris le temps de réfléchir avant d’écrire un tel message… comme si la vie d’un homme ne comptait pas à mes yeux et à ceux de la rédaction ».

L’internaute a aussi interpellé sur le fait que la journaliste ne divulgue pas le nom de l’ingénieur décédé : « supplémentaires et que vous preniez le temps de citer leur nom qui vaut comme une sorte d’hommage de votre part ? Les centaines de morts par an dans l’exercice de leur activité professionnelle, les ouvriers du BTP, routiers, les agriculteurs, etc. sont aussi des héros  ! ». La journaliste répond là encore qu’avec les délais ce n’était pas possible : «  Pour donner un nom il faut l’avoir. et vous ignorez sans doute qu’on ne précise pas l’identité d’un homme comme ça à l’antenne sans s’assurer que sa famille et ses proches sont au courant…  ».