Un antivax regrette de ne pas s’être fait vacciné et décède du Covid-19

Matthew

S’il avait pu, il aurait « remonter le temps » pour bénéficier du précieux vaccin. Mais c’était trop tard. Il y a quelques semaines, un père britannique de 34 ans, Matthew Keenan, a attrapé le Covid-19 et en est décédé peu après. Peu avant de mourir, il discute avec son médecin et ses amis pour faire part de ses remords et il est question de raconter le caractère tragique de son cas au monde entier. Il donne son autorisation et s’éteindra peu après. Peu après, son histoire est d’abord relayée par sa pneumologue, Leanne Cheyne, puis par les médias britanniques, dont The Sun.

Le 11 juillet, Leanne Cheyne tweete d’abord une photo de Matthew, alors qu’il était sur son téléphone tout en étant sous assistance respiratoire. En commentaire, elle écrit : « Matthew a accepté que je partage son histoire. 34 ans, entraîneur de foot et papa. Un antivax assumé jusqu’à ce qu’il contracte le Covid. S’il pouvait remonter le temps, il le ferait [le vaccin, ndlr]. Nos patients les plus malades ne sont pas vaccinés et ont moins de 40 ans ». Lorsque Matthew a pris connaissance de son test positif, il montrait déjà des signes de regrets. Sur les réseaux sociaux, il tenait à dire que « le Covid est réel » et décrivait la teneur de ses symptômes : de la fièvre et des douleurs qui lui donnaient l’impression « qu’un camion lui était passé dessus ».

Aujourd’hui, un de ses amis est choqué par son décès. « Matthew était un père dévoué, un ami fantastique et un entraîneur imbattable », confie-t-il. « Je n’arrive pas à croire qu’il soit parti, c’était l’homme le plus gentil que j’aie jamais rencontré ».