Après presque 50 ans à Europe 1, Julie Leclerc éjectée par la chaîne radio

belgaimage-61716734-full
BelgaImage

En 2022, elle aurait fêté ses 50 ans à Europe 1. Mais cet anniversaire n’arrivera finalement jamais. Car comme le fait savoir Le Monde, Julie Leclerc a elle aussi été « remerciée » par la chaîne. Selon le Figaro, elle a appris la nouvelle la semaine dernière et ce mercredi, elle l’atteste à son tour, tout en faisant part de sa grande tristesse.

« Un déchirement »

« Je confirme mon départ d’Europe 1 qui n’est pas de mon fait et qui intervient en même temps que celui de Nicolas Canteloup dont j’étais la partenaire », déclare l’animatrice à l’AFP. Comme le précise le Monde, ce départ est en effet « un déchirement pour elle ».

Cette fin de parcours est tout aussi brutale pour ses collègues qui ont clôturé leur dernière saison sans être au courant de ce qui les attendait. « Nous ne savions pas le 2 juillet dernier que nous accomplirions notre dernière 'revue de presque' sur Europe 1. Avec une profonde tristesse, nous avons appris que nous ne reviendrons plus à ce beau rendez-vous que nous honorions depuis 2015 », précise sur Twitter Jean-Marc Dumontet, producteur de Nicolas Canteloup.

Julie Leclerc était devenue l’une des voix emblématiques d’Europe 1. Son départ a notamment choqué Marc-Olivier Fogiel, ancien d’Europe 1 et aujourd’hui directeur général de BFMTV. Il lui a envoyé un message de soutien sur Twitter, tout comme le journaliste Robert Namias pour qui Julie Leclerc était « l’ultime témoin d’un passé glorieux ».

La liste des animateurs renvoyés d’Europe 1 est désormais si longue qu’il impossible de reprendre tout le monde ici. Citons entre autres Patrick Cohen, Bertrand Chameroy, Pascale Clark, Émilie Mazoyer, Anne Roumanoff... Pour rappel, les anciens d’Europe 1 craignent que le rachat de la chaîne radio par Vincent Bolloré n’aboutisse à un rapprochement avec CNews, réputée très à droite. Une crainte a priori justifiée puisque plusieurs transferts sont déjà prévus.