Coline Berry est «révoltée» de voir son père Richard Berry jouer l’avocat de femmes et d’enfants

BelgaImage
BelgaImage

Fin octobre, Richard Berry va jouer le rôle d’un avocat de femmes et d’enfants dans un spectacle à Paris. Cette annonce résonne de façon particulière pour Coline Berry qui s’exprime dans une lettre. La jeune femme accuse son père d’inceste dans les années 80, tandis que Richard Berry nie mais « reconnaît » avoir donné des coups contre deux ex-compagnes.

L’actrice a partagé son point de vue sur la situation dans une lettre adressée au bâtonnier de l’Ordre des avocats de Paris, Me Olivier Cousi. Dans cette lettre que l’AFP a pu lire, Coline Berry écrit : « si mon père a nié les accusations portées à son encontre, il a toutefois depuis cette plainte, admis publiquement des faits de graves violences conjugales répétées. Il a pour mémoire reconnu avoir gravement frappé ma mère, Catherine Hiegel, qui a depuis perdu un tympan ».

« Révoltant et insultant »

Dans un autre passage de la lettre, Coline Berry explique que le rôle endossé par son père dans le spectacle est « révoltant et insultant » : « C’est en tant que femme et en tant que plaignante que je trouve révoltant et insultant qu’une personne qui a déjà reconnu certains des faits dont on l’accuse à l’égard des femmes puisse revendiquer d’être le porte-parole de ces dernières et d’enfants victimes d’infractions pénales ».

Le spectacle de Richard Berry doit commencer le 31 octobre au Théatre Libre à Paris. Il doit y reproduire cinq plaidoiries marquantes dont celle de l’avocate Gisèle Halimi qui défendait le droit à l’avortement, ainsi que celle de Me Jean-Pierre Mignard qui avait défendu les familles de Zyed Benna et Bouna Traoré, deux garçons morts dans un transformateur électrique après une course-poursuite avec la police en 2005 en France.

Une enquête préliminaire toujours en cours

Enfin, dans sa lettre, Coline Berry fait la demande au bâtonnier « de ne pas être aussi complice de cette imposture en restant silencieux face à cet usage détourné de la robe d’avocat. Si Richard Berry veut continuer à interpréter des rôles, qu’il le fasse, mais qu’il cesse d’endosser la robe et le titre qui font la grandeur de votre profession ».

Coline Berry a porté plainte le 25 janvier dernier contre son père pour inceste entre 1984 et 1985. Une partie de la famille de Coline Berry la soutient. Richard Berry, lui nie les faits mais selon Le Monde, il aurait « reconnu » des « coups » contre Catherine Hiegel, la mère de Coline Berry, mais aussi contre Jeane Manson. Une enquête préliminaire est toujours en cours.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?