«Koh-Lanta»: la dernière émission pour Claude et son aversion pour l’épreuve des poteaux

BelgaImage
BelgaImage

Hier soir, Claude Dartois, grand participant de « Koh-Lanta » était invité dans « 50min Inside » pour se confier sur ses participations à l’émission. C’est la quatrième fois que Claude participe à l’émission pour les 20 ans du programme. Le candidat s’est une fois de plus démarqué en remportant le parcours du combattant au début de la saison. Mais au bout de quatre participations, comment se sent l’aventurier ?

« C’est déjà gagné »

Lors du portrait animé par Nikos Aliagas, la question de la fameuse épreuve du poteau est arrivée. Comment le chouchou des téléspectateurs n’a réussi qu’une seule fois en 2020 à remporter l’épreuve de patience et d’endurance ? Claude s’est expliqué un peu plus sur cet échec : « L’expérience n’a pas suffi. Je me suis dit que j’allais la gagner et non. Ça s’est joué à la plus calme, la plus concentrée du côté de Naoil. Généralement, quand j’arrive à cette dernière épreuve, pour moi c’est déjà le temps de faire le bilan de mon aventure et c’est déjà, entre guillemets, gagné. Donc pour moi, c’est vrai que c’est toujours arrivé à ce moment-là que je suis moins à 100 %. Je le sais de toute façon. Et puis je ne l’aime pas cette épreuve  ! » précise-t-il dans un éclat de rire.

Une dernière émission

Mais le candidat se serait-il lassé de l’aventure « Koh-Lanta » ? Lors du portrait, il assure que ce sera la dernière émission qu’il fera. Il explique même qu’il a dû un peu batailler avec sa compagne pour la convaincre de le laisser partir de nouveau : «  C’est sûr, ce sera ma dernière. J’avais promis à ma femme déjà en 2019 que ce serait ma dernière pensant que c’était déjà les 20 ans. J’ai dû déjà lui dire « allez, s’il-te-plaît, ce n’était pas les 20 ans, celle-là, c’est vraiment ça » ».

Il confie aussi à Nikos Aliagas comment « Koh-Lanta » a commencé pour lui en 2010, grâce à sa sœur : « C’est ma sœur qui m’a fait le dossier, qui m’a fait la lettre car elle est littéraire, elle a une belle plume et elle me connaît bien. Je pense qu’elle était plus à même à parler de moi. Moi, je suis assez pudique, je n’aurais pas réussi je pense à faire une lettre de motivation comme la sienne. Donc je lui ai dit « écoute, si tu me fais la lettre, moi, ce truc-là, je veux bien l’essayer ». Cette aventure, je venais de la découvrir hein, j’avais regardé quelques épisodes et elle m’a dit « allez, c’est parti ! » Et c’est parti de là » raconte-t-il. Il garde de cette première émission, des souvenirs marquants : «  Magnifique souvenir, ma plus belle aventure même si c’était la plus dure. Parce que c’est la plus pure, c’est la première, celle où tu découvres. Chaque jour, c’est dur mais chaque jour, t’as envie de voir ce qui va se passer le lendemain. Et ça, c’est un moteur ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?