Le trou normand

Brigitte Bardot et Bourvil dans « Le trou normand », en 1952.
Brigitte Bardot et Bourvil dans « Le trou normand », en 1952. - Isopix

Qui connaît encore « le trou normand », dont le nom évoque davantage l’absence de plat qu’un mets bien précis ? Si elle est quelque peu tombée en désuétude aujourd’hui, cette coutume gastronomique, qui consiste à servir un petit verre d’eau-de-vie (généralement du calvados) au beau milieu du repas, a toutefois gardé sa vocation de réveiller les appétits endormis des convives lors de certains banquets interminables. Mais elle peut prendre différentes formes. Le trou normand est généralement proposé par le maître de maison après les entrées ou entre deux plats. À ce moment-là...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?