«Ne pleurez pas»: les derniers mots de Jean-Paul Belmondo à ses proches

belgaimage-181204564-full
HANSLUCASCOLLECTION

Décédé lundi à l’âge de 88 ans, Jean-Paul Belmondo était entouré des siens lorsqu’il s’en est allé. Parmi les proches présents quelques heures avant la mort du Magnifique, Jeff Domenech. Le réalisateur, ami très proche de Belmondo, a confié au Parisien les paroles que l’acteur a adressées à sa famille et ses amis avant de mourir.

« Il disait ‘Ne pleurez pas, ne soyez pas tristes. J’ai eu une vie heureuse, grâce à ma famille, à mes amis et au public’ », raconte Jeff Domenech, qui a passé le confinement de l’année dernière avec Bébel’ à Paris. « On va parler de moi un moment et puis, les gens vont passer à autre chose », a aussi dit Jean-Paul Belmondo. « Et moi, je lui répondais qu’on se souviendrait toujours de lui, que des places, des rues porteraient son nom », ajoute Jeff Domenech.

Ce jeudi à 16h30 débutera l’hommage national au grand acteur. La cérémonie se déroulera aux Invalides, et sera accessible à un public de 1.000 personnes, en plus des personnalités politiques et autres conviées à l’hommage. Pour les gens qui n’ont pas la possibilité de rentrer aux Invalides, la cérémonie sera retransmise sur des écrans géants à l’extérieur.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?