La santé mentale de Daniel Craig impactée par son rôle de James Bond

BELGAIMAGE-159055316
BelgaImage

En parallèle de la sortie de « Mourir peut attendre » le 30 septembre, un documentaire va sortir sur Apple TV+, « Being James Bond », où Daniel Craig décrit les coulisses du tournage de la saga. Mais comme il le confie, incarner James Bond était certes un honneur mais cela a eu aussi des conséquences sur sa santé mentale. Une pression particulièrement forte vue l’aura du personnage auprès du public mondial, ce que l’acteur de 53 ans n’a pas su toujours bien gérer.

Une charge lourde à porter

Il faut dire que de base, Daniel Craig n’était pas spécialement chaud à l’idée de jouer l’agent 007 à l’écran. Il a failli refuser l’offre avant de finalement l’accepter lorsque la productrice de la saga l’a appelé personnellement pour lui dire qu’il avait le rôle. Il a d’ailleurs fêté l’événement avec de la vodka martini, la boisson préférée de James Bond, avec trois jours de gueule de bois à la clé.

Dans le documentaire, Daniel Craig explique ensuite qu’il était « physiquement et mentalement six pieds sous terre » lorsqu’il a commencé à jouer le rôle de James Bond, en 2006. Il est devenu brutalement l’un des acteurs les plus populaires au monde et cela ne s’est pas fait sans heurts. « Ma vie personnelle a été affectée par le fait d’être si célèbre soudainement », dit-il, en précisant que c’est Hugh Jackman qui l’a aidé à se faire à cette nouvelle réalité.

« Trop vieux psychologiquement » après Spectre

Au fil des années, Daniel Craig s’est adapté à son statut de célébrité mais il y a eu des hauts et des bas. En 2015 par exemple, il se casse une jambe sur le tournage de Spectre. Il a ainsi dû se doter d’une jambe bionique, ce qui l’a profondément déprimé, avouant même qu’il a pensé à « se tailler les veines plutôt que de jouer Bond à nouveau ». « J’avais besoin d’une pause [...], de m’éteindre. A la fin de ce film, je me sentais vraiment trop vieux psychologiquement », confie-t-il.

Finalement, il est bien présent dans le film suivant, « Mourir peut attendre ». Mais cette fois, c’est clair : c’est son dernier long-métrage en tant que James Bond. « Je repense aux films et je suis incroyablement fier de chacun d’entre eux. Quitter ce rôle n’est pas facile. Je peux être autant effronté et blasé à ce sujet que je le souhaite mais je dois reconnaître qu’il est dur de s’en éloigner. Et il ne s’agit ni d’argent ni de gloire ». Aujourd’hui encore, les spéculations vont de bon train sur l’acteur (voire l’actrice) qui pourrait remplacer Daniel Craig. Des rumeurs parlent notamment de René-Jean Page et Henry Cavill, mais aucune déclaration officielle n’a été émise.

 
  • En pointillé: Corto Maltese

    ISOPIX_20259322-002

    Héros créé par Hugo Pratt, l’aventurier des mers est à l’honneur dans une nouvelle BD et une expo à Bruxelles.

  • belgaimage-175092986-full

    Duc d’Edimbourg : un héritage classé top secret

    Les dernières volontés du mari de la Reine ne seront rendues publiques que dans 90 ans.

  • Lynk&Co

    Lynk&Co 01: concept commercial

    Annoncée en Europe depuis quelques années, la marque Lynk&Co arrive enfin chez nous, avec un SUV hybride rechargeable qui fait l’effet d’une excellente surprise. Et au-delà de la voiture, il y a aussi un nouveau concept commercial.

  • DR

    Triumph Speed Twin: exercice de style

    Présentée en 2018 lors de son come-back, la Speed Twin version 2021 a su se faire désirer. Elle a de quoi : ses atouts et ses atours relèvent d’un classicisme très moderne.