Olympe victime de grossophobie dans «The Voice»: «On est obligé de te cacher derrière un piano»

Il figure parmi les candidats emblématiques de « The Voice » en France. Olympe, finaliste de la saison 2 du télécrochet de TF1 avait bluffé les coachs d’entrée de jeu aux auditions à l’aveugle en reprenant « Born to die » de Lana Del Rey. De retour dans l’émission huit ans plus tard à l’occasion de « The Voice All Stars », Olympe s’est confié sur sa première expérience en 2013, auprès de Jordan de Luxe pour Télé Star.

Le chanteur a notamment confié avoir reçu des remarques sur son physique, la production lui ayant même demandé de maigrir. « On m’avait dit ‘C’est de l’image quand même, donc si tu peux perdre 2 ou 3 kilos, ce serait cool », raconte Olympe, qui confesse qu’il n’avait, à ce moment-là, pas trouvé la demande anormale : « Je pouvais l’entendre. Je me suis dit ‘Ok, pas de soucis. […] Je faisais 68 kilos quand j’ai participé à ‘The Voice’ ».

Un effet yo-yo

Donc l’ex-candidat s’est mis au régime et a perdu du poids. Sauf que ce n’était apparemment pas suffisant, puisqu’après « The Voice », l’équipe artistique qui le suivait lui a refait la même demande. « Du coup, j’ai refait un régime une deuxième fois, mais comme je me suis privé, j’ai repris ensuite plus de poids. Après, j’ai recommencé un régime, et j’ai repris encore du poids », expliqué Olympe, confiant qu’il n’osait pas s’imposer (et s’opposer) à ça à l’époque. Finalement, il a terminé par se concentrer sur son poids et non sur la musique. « En fait, quand on me disait ‘Tu es trop gros’, ça me faisait mal au cœur. J’étais démoralisé ».

Mais le jeune artiste n’avait pas tout vu… « Un jour, on m’a dit ’tu es trop gros, on est obligé de te cacher derrière un piano. Les émissions de télé ne veulent plus de toi », dévoilé Olympe, qui se rend compte maintenant de l’absurdité de ce genre de remarques : « Moi j’ai fait ‘The Voice’ pour la voix, ce n’était pas un concours de Top Model ».

Jordan de Luxe, interpellé par tout ce que l’ex-finaliste de « The Voice » lui raconte, lui demande alors si ce n’est pas carrément de la grossophobie. « Si, c’est de la grossophobie, oui. On le prend à la rigolade ici mais ça m’a blessé », termine Olympe.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?