Critiqué pour son attitude dans «Danse avec les stars», Maxime Dereymez réagit: «J’ai pris sur moi»

2021-09-22 15_52_32-Danse avec les stars du 17 septembre 2021 - Le prime 1 - Dan
capture d’écran TF1

Maxime Dereymez n’aura pas dansé beaucoup pour cette saison de « Danse avec les stars », programme qui faisait son grand retour vendredi sur TF1, après deux ans d’absence. Le duo qu’il formait avec la chanteuse Lââm a en effet été éliminé d’entrée de jeu, dès le premier soir.

Mais le danseur emblématique de « DALS » a vécu une préparation et une aventure perturbée. Comme on vous l’expliquait, Maxime Dereymez a passé plusieurs séjours à l’hôpital suite à une infection à l’œil. S’il a pu tout de même participer à « Danse avec les stars », il a été contraint de porter des lunettes de soleil en permanence. Ce qui lui donnait une attitude particulière, que des internautes n’ont pas hésité à critiquer, le jugeant dédaigneux et pas fair-play, entre autres.

Auprès de Télé Loisirs, Maxime Dereymez est donc revenu sur cette petite polémique, expliquant pourquoi il n’était pas si enjoué que d’habitude lors du tournage. « Les téléspectateurs, qui n’étaient pas au courant de la situation, ont pu penser que j’étais dégoûté et que je faisais la tronche car j’étais avec quelqu’un qui n’allait pas m’amener loin. Ils n’ont pas vu mon émotion derrière les lunettes. Je souffrais donc je limitais les sourires », a précisé le danseur, pour qui « le moindre rayon de lumière était irritant ». « J’étais obligé de plisser les yeux ou de tourner la tête. J’ai beaucoup pris sur moi […] Le pire des moments a été quand on se trouvait sur le « hot seat » (le fauteuil pour le couple en ballottage, ndlr). Il y avait un énorme projecteur en face de nous. J’étais obligé de me tourner », a ajouté Maxime Dereymez. Pour mettre les choses au clair auprès des téléspectateurs, il aurait presque bien voulu « un magnéto explicatif sur (son) état de santé ». « Qu’on comprenne pourquoi je n’avais pas l’air très épanoui… ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?