Echangées à la naissance, Melissa et Caterina sont finalement élevées ensemble

Melissa (gauche) et Caterina (droite) ont été échangées à la naissance.
Melissa (gauche) et Caterina (droite) ont été échangées à la naissance. - Facebook

C’est la hantise de tous les parents : que son bébé soit échangé avec un autre à la maternité. Et c’est ce qui est arrivé aux familles Caporiccio et Fedora le 1er janvier 1998 à Mazara del Vallo, un port de pêche en Sicile.

Nées à un quart d’heure d’intervalle, les deux fillettes ont été malencontreusement échangées à la maternité.

Ce n’est que trois ans plus tard, en allant chercher sa fille, Melissa, à la crèche que Marinella Alagna constate qu’une autre petite fille ressemble bien plus à ses deux autres enfants que Melissa.

Prise d’un doute, la jeune mère contacte Gisella Fodera, la mère de Caterina dont les traits ressemblent étrangement à ceux de la famille Alagna. « J’ai reconnu la mère de Caterina de la maternité et j’ai eu des soupçons », confie-t-elle au Daily Mail. « Quinze jours plus tard, nous avons fait des tests ADN et j’ai perdu la tête. C’était trop surréaliste, trop impossible. »

La décision d’échanger leurs enfants n’a cependant pas été une évidence tout de suite pour les parents. « Je défie quiconque d’élever une fille pendant trois ans et de l’abandonner pour une simple erreur », a commenté Gisella Fodera au Daily Mail.

Alors pour continuer à voir leur fille de cœur, les familles ont tout simplement décidé de se rapprocher et d’élever leurs filles ensemble. « Nous sommes un phénomène. Nous avons huit grands-parents, deux pères et deux mères », a déclaré Caterina.

« Aujourd’hui, elles sont plus des jumelles que des sœurs et il y a une sorte d’amour qui lie les deux familles », a déclaré Maura Caporiccio, l’auteure de Sisters Forever … un livre inspiré de l’histoire de Caterina et Melissa.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?