Une école demande 2.000 euros par enfant pour un voyage scolaire à New York (vidéo)

BelgaImage
BelgaImage

Un père de famille a fait part de sa surprise et de son mécontentement à RTL. L’établissement où se trouvent ses enfants, vient d’envoyer une lettre pour annoncer le prix du voyage scolaire prévu pour cette année. L’école souhaite emmener les élèves à New-York, aux États-Unis pendant six jours pour 1.800 à 2.000 euros. Une somme qui a fait bondir de nombreux parents d’élèves.

Pour le père de famille interviewé, demander une telle somme aux parents envoie « un mauvais signal aux adolescents qui ont déjà tout, tout de suite ». Face à la colère des parents d’élèves, l’établissement est rapidement revenu sur sa décision mais explique tout de même les motivations de ce voyage. En effet, l’athénée estimait que les élèves n’avaient pas eu l’occasion de faire de voyage scolaire depuis deux ans. L’école voulait leur permettre de voyager plus loin. Finalement, le voyage scolaire sera repensé en Europe dans un format plus classique.

Le directeur de la Ligue des familles précise quelques points sur ces voyages scolaires. Tout d’abord, il ne sont pas obligatoires. Les établissements peuvent aussi décider de demander les sommes qu’ils veulent. Cependant, l’organisme souhaiterait qu’un plafond soit instauré pour éviter des abus mais aussi assurer une plus grande équité auprès des élèves.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?