Harry et Meghan ne baptiseront pas Lilibet au Royaume-Uni

DUTCHPRESSPHOTO
DUTCHPRESSPHOTO

Lilibet, le second enfant du prince Harry et de Meghan Markle est née le 4 juin dernier. Depuis, les parents sont restés très discrets sur leur petite fille. L’annonce de la naissance n’a été faite que quelques jours plus tard et aucune photo n’a été dévoilée pour le moment. Le couple princier a pris ses distances de la famille royale en mars 2020 en partant emménager aux États-Unis. Depuis de nombreuses questions se posent, notamment celle du baptême de l’enfant.

Pour les experts royaux, la petite fille née à Santa Barbara en Californie sera probablement baptisée en Californie et non au Royaume-Uni comme beaucoup l’auraient imaginé. Meghan Markle avait pourtant souhaité faire baptiser sa fille Lilibet, du surnom de la Reine, au château de Windsor, là où le couple s’est marié et où a été baptisé leur premier enfant Archie.

Finalement, il semblerait que le prince William ait refusé cette idée, estimant qu’elle n’était pas bonne. Le prince Harry et Meghan Markle feront donc baptiser leur fille aux États-Unis. Pour le moment la famille royale n’a pas encore eu l’occasion de rencontrer en vrai la petite Lilibet, pas même la Reine. Alors que le 19 octobre prochain se tiendra une fête pour rendre hommage à la princesse Diana, il a été révélé que le prince Harry ne sera pas présent.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?