L’arrivée de Marie Portolano dans le «Meilleur Pâtissier» ne fait pas l’unanimité

M6
M6

Hier soir était diffusé le premier épisode de la saison 10 du « Meilleur Pâtissier » sur RTL-TVI. Un rendez-vous immanquable pour les fans, qui ont tout de même dû accepter quelques changements. Pour cette saison, c’est Marie Portolano qui s’occupe de l’animation, remplaçant ainsi Julia Vignali. Une première pour la présentatrice plutôt habituée aux directs qu’aux plateaux déjà enregistrés.

Les premières habitudes prises, tout devait se passer pour le mieux. C’était sans compter sur les téléspectateurs déçus de ce changement. Sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes critiquaient ce changement, estimant que Marie Portolano était déjà trop présente sur la chaîne en général. Certains ont même déclaré que la « saison était gâchée d’avance ». Sans aller dans des extrêmes, les téléspectateurs sont surtout tristes de voir les anciennes animatrices partir.

Quand ce n’est pas Marie Portolano qui est épinglé, ce sont les candidats. Cette année pour les 10 ans de l’émission, une vingtaine de candidats ont dû passer par une première épreuve pour n’être que 14 à la fin. De quoi provoquer déjà quelques rebondissements au début. Mais surtout, cette année, le choix de candidats a été reproché à la production. Certains d’entre eux seraient déjà trop connus, comme une ancienne Miss. Une député était aussi présente. Les téléspectateurs demandaint plus de « monsieur et madame tout-le-monde ».

 
  • François Chladiuk (à gauche) en compagnie de Walter Littlemoon venu tout spécialement à Lyon pour l’inauguration de l’expo.

    François Chladiuk, l’ami des Sioux

    Ce Belge possède une exceptionnelle collection de pièces indiennes historiques, exposée actuellement dans un musée de Lyon.

  • La fashion victim porte des vêtements à la mode, même s’ils ne sont pas beaux, accumule souvent de manière compulsive des articles et peut aller au contraire de la saison.

    De la fashion victim au feutre

    Dans un livre aussi dense qu’une garde-robe qui déborde, Martine Magnin et Mathilde de Jamblinne nous parlent chiffons avec passion. Extraits.

  • Face aux témoignage, Éliane Deschamps a toujours nié les accusations d’emprise.

    La gouroue qui voyait la Vierge

    En France, Éliane Deschamps se retrouve devant la justice pour abus de faiblesse. Elle a martyrisé les adeptes du groupe « Amour et miséricorde ».