Enora Malagré victime de «deep fakes» dans des vidéos pornos

belgaimage-157628490-full
BelgaImage

Ce jeudi, « Complément d’enquête » consacrait son nouveau numéro aux arnaques liées au sexe, notamment avec des vidéos. Parmi les découvertes faites par les journalistes de l’émission, il y a les images pornographiques montrant la chroniqueuse Enora Malagré. Sauf qu’attention, il ne s’agit pas vraiment d’elle mais d’un deep fake. France 2 a alors voulu avoir la réaction de la principale intéressée et sans surprise, elle se dit sous le choc.

« Je savais qu’il y avait des photos de moi un peu trafiquées qui circulaient. J’ai l’habitude d’être cyberharcelée. J’ai l’habitude d’avoir une image parfois trafiquée, torsadée. Mais ça, je l’ai découvert, avec le choc que cela provoque », confie-t-elle. « J’ai l’impression d’avoir subi une agression sexuelle. Mon visage est sur un corps. Ce corps a un rapport sexuel avec quelqu’un. Ça, je ne le consens pas. C’est une profonde atteinte à ma dignité ».

« J’ai la sensation, qu’à un moment, j’envisage que ça peut être mon corps. Même moi, j’oublie assez rapidement que ce n’est pas mon corps. J’assimile ce corps comme le mien. Donc, j’assimile cette image de moi en train d’avoir un rapport sexuel avec quelqu’un que je ne connais pas, qui n’est pas consenti. Donc, pour moi, c’est une agression », ajoute-elle. Elle hésite encore à porter plainte.

 
  • François Chladiuk (à gauche) en compagnie de Walter Littlemoon venu tout spécialement à Lyon pour l’inauguration de l’expo.

    François Chladiuk, l’ami des Sioux

    Ce Belge possède une exceptionnelle collection de pièces indiennes historiques, exposée actuellement dans un musée de Lyon.

  • La fashion victim porte des vêtements à la mode, même s’ils ne sont pas beaux, accumule souvent de manière compulsive des articles et peut aller au contraire de la saison.

    De la fashion victim au feutre

    Dans un livre aussi dense qu’une garde-robe qui déborde, Martine Magnin et Mathilde de Jamblinne nous parlent chiffons avec passion. Extraits.

  • Face aux témoignage, Éliane Deschamps a toujours nié les accusations d’emprise.

    La gouroue qui voyait la Vierge

    En France, Éliane Deschamps se retrouve devant la justice pour abus de faiblesse. Elle a martyrisé les adeptes du groupe « Amour et miséricorde ».