Amir se confie sur son handicap et sa surdité partielle

BelgaImage
BelgaImage

Amir n’entend pas de l’oreille droite. Le chanteur s’est confié pour la première fois sur son handicap qui le suit depuis qu’il est bébé. C’est dans les colonnes de Télé-Loisirs que le chanteur a expliqué que les différents handicaps qui le touchent. En effet, le chanteur à succès, découvert dans « The Voice » est atteint d’une malformation qui touche son oreille mais aussi un peu sa vision.

« Depuis ma naissance, et encore aujourd’hui, je n’entends que d’une oreille, l’oreille gauche. Je ne suis pas sûr que la technologie médicale d’aujourd’hui puisse corriger cette déficience. Je ne suis même pas sûr que j’aimerais quoi que ce soit, de toute manière » a-t-il expliqué au magazine.

Alors que sa surdité partielle pourrait être un frein, l’artiste estime que son handicap ne l’a pas empêché pour autant de faire ce qu’il aimait. « Je ne connais pas la stéréo, mais ce n’est pas si difficile que cela à gérer. Je fais juste attention aux lieux bruyants et veille à préserver mon oreille opérationnelle, mon instrument de travail le plus précieux… » confie-t-il.

À 16 ans, Amir a subi une opération de chirurgie esthétique pour donner un « aspect normal » à son oreille droite. Pour autant, il assure ne pas avoir souffert de cette différence : « Mais je n’ai jamais vécu cette différence comme un handicap. Je le dois à ma mère. Elle a su m’enlever de la tête toute possibilité que ce le soit ».

Le chanteur va sortir un nouvel album dans le courant du mois de novembre. L’album sera une réédition de « Ressources » augmenté de sept nouveaux morceaux. Il sera aussi bientôt aux côtés de Raphaël de Casabianca sur France 2 pour un numéro de « Nos terres inconnues » qui se déroule dans le Jura, en France.