Tir mortel d’Alec Baldwin: l’assistant réalisateur, Dave Halls en mauvaise posture

Isopix
Isopix

Jeudi dernier, la directrice de la photographie du film « Rust », Halyna Hutchins est décédée après avoir reçu une balle sur le plateau de tournage. La communauté de production d’Hollywood est sous le choc entre incrédulité et indignation. Très rapidement, des témoignages sont apparus parlant des conditions difficiles sur le tournage du film et des tensions entre les équipes et la production.

Dernièrement, c’est le rôle de l’assistant de réalisation, Dave Halls qui est remis en question. Le mandat de perquisition déposé par le département du shérif du comté de Santa Fe se concentre sur son implication dans le drame. Selon les informations recueillies par l’Associated Press, Dave Halls est la personne qui a pris l’un des pistolets préparé par l’armurier de la production, Hannah Gutierrez Reed, pour le donner à Alec Baldwin. Dave Halls avait déclaré l’arme « froide », c’est-à-dire non chargée, au moment de la donner à l’acteur.

Des critiques anciennes

De nombreuses critiques sont apparues contre l’assistant de production, connu dans l’industrie depuis les années nonante. Il a notamment travaillé sur le film « The Crow : Salvation », une production qui a aussi connu un drame en 1993. Lors du tournage, l’acteur Brandon Lee est décédé suite à une arme qui s’est déchargée non intentionnellement.

L’homme est suspecté d’occasionner un « environnement de travail dangereux ». La productrice de la série « Into The Dark », Maggie Goll se souvient de son expérience avec Dave Halls dans une interview donnée à NBC News en 2019 : « Au début, il semblait être un premier assistant expérimenté et fiable mais cette façade a vite disparu (…) Il n’a pas maintenu un environnement de travail sûr. Les plateaux étaient presque toujours voués à devenir dangereux, pas de voies d’incendie établies, sorties bloquées. Les réunions de sécurité étaient inexistantes ».

Selon la productrice, plusieurs événements dangereux ont eu lieu. L’assistant producteur aurait laissé les caméras tourner lors d’une urgence médicale sur un plateau quand un artificier s’est blessé. Une autre fois rapporte Le Parisien, Dave Halls n’aurait pas organisé de réunions de sécurité relatives à l’usage des armes à feu employées sur le plateau de tournage.

Une pétition contre l’usage d’armes

Dans le cas du tournage de « Rust », les équipes assurent ne pas comprendre pourquoi l’assistant réalisateur n’a pas vérifié l’arme avant de la donner à Alec Baldwin. D’autant plus que deux coups de feu non intentionnels avaient été donnés quelques jours plus tôt avec la même arme, ne faisant cette fois pas de blessés.

Depuis cet accident mortel, une pétition a été lancée pour appeler au bannissement des armes à feu sur les plateaux de tournage. En quelques jours, la pétition rassemble déjà plus de 15.000 signatures. L’initiative a été lancée par Bandar Albuliwi, scénariste et réalisateur. Il écrit notamment dans le texte de la pétition : « Il n’y a aucune excuse pour qu’une chose comme cela se produise au 21e siècle ».

Le Parisien rapporte aussi qu’un élu démocrate au Sénat en Californie s’est exprimé sur le sujet, exhortant les autorités à réagir : « Il est urgent de répondre au problème des abus (du droit du travail) et aux violations de la sécurité alarmants, ayant lieu sur les plateaux de tournage, y compris des conditions à haut risque non-nécessaires, comme l’usage d’armes à feu réelles ». « J’ai l’intention de soumettre au vote un projet de loi qui interdirait les balles réelles sur les tournages en Californie, afin de prévenir ce type de violence insensée » ajoute-t-il dans son communiqué.