La costumière de «Rust» dément l’insécurité sur le tournage, Alec Baldwin approuve

ISOPIX_26335263-028
Isopix

Près de deux semaines après le tir mortel d’Alec Baldwin sur le tournage de « Rust », les différentes parties présentes sur les lieux du drame se déchirent toujours. En effet, rapidement après l’horrible accident qui a coûté la vie à Halyna Hutchins, des rumeurs faisant état d’une insécurité et de négligence sur le lieu de tournage ont commencé à affluer dans les médias. Plusieurs personnes employées sur le tournage en sont à l’origine.

Et Terese Magpale Davis, costumière du film, n’en peut plus de ces histoires, qu’elle décrit comme des conneries. Sur les réseaux sociaux, elle a publié un long message démontant les rumeurs de laisser-aller sur le plateau, et a donné des détails sur le déroulement du tournage. Des paroles repartagées dans leur entièreté par Alec Baldwin, avec la mention « Lisez ceci ».

«  J’en ai marre de ces histoires. J’ai travaillé sur ce film. L’histoire selon laquelle nous étions en surmenage dans des conditions de travail dangereuses et chaotiques est une connerie  », commence Terese Magpale Davis, démentant directement que les journées de travail étaient souvent de plus de 12 heures. « Cela est arrivé une fois […] Le jour de la mort d’Halyna, nous avions terminé à 18h30 et nous venions d’avoir un week-end de 56 heures. Personne n’était fatigué pour faire son travail ».

L’armurière avait « un beau CV et de bonnes références »

La costumière est également revenue sur les attaques envers l’armurière du tournage, Hannah Gutierrez-Reed. Plusieurs témoignages ont fait état de son inexpérience, mais Terese Magpale Davis la défend : « L’armurière avait fait son apprentissage auprès d’un armurier bien connu et avait occupé le même poste sur le même type de film quelques mois auparavant. Était-elle la personne la plus expérimentée ? Non. Ses qualifications étaient-elles typiques d’une employée de niveau un ? Oui ». « Nous avons tous eu un premier et un deuxième emploi à un moment donné », poursuit la costumière, défendant que c’est en exerçant son métier qu’on l’apprend. « Hannah avait un beau CV et de bonnes références ».

> Lire aussi  : Alec Baldwin, tueur malgré lui

Si elle est en colère contre Dave Halls, l’assistant-réalisateur qui a remis l’arme à Alec Baldwin, Terese Magpale Davis ne veut pas l’accuser de quoi que ce soit en prenant « le train en marche pour prétendre qu’il ne s’est pas soucié de la sécurité tout au long du film ». Elle affirme également que plusieurs réunions concernant la sécurité sur le tournage ont été effectuées, contrairement à ce que d’autres personnes affirmaient.

La costumière conclut en disant qu’elle se battra, au nom d’Halyna Hutchins, pour plus de sécurité en matière d’usage d’armes à feu au cinéma.