Accueil Soirmag Royal

Charlène de Monaco ne vivrait pas au palais depuis son retour

La belle-sœur de Charlène de Monaco, Chantell Wittstock a expliqué au Daily Mail que la princesse serait un peu perdue depuis son retour.

Temps de lecture: 2 min

Après des mois bloquée en Afrique du Sud, la princesse de Monaco est enfin de retour. Cette dernière s’y était rendue pour une campagne de sauvegarde des rhinocéros avant qu’elle ne déclare une infection ORL qui l’a empêché de retrouver Monaco en avion. Mais la princesse est de nouveau de retour sur le rocher depuis le 8 novembre, non sans être un peu déboussolée selon sa belle-sœur, Chantell Wittstock.

Dans le Daily Mail, cette dernière s’est exprimée sur le retour de Charlène de Monaco au palais. La mère des jumeaux Jacques et Gabriella aurait emménagé dans un appartement de deux chambres situé au-dessus d’une ancienne chocolaterie, à 300 mètres du palais. La princesse envisagerait de faire la navette entre ses appartements et le palais régulièrement.

Dans l’interview au Daily Mail, Chantell Wittstock déclare : « Oh, nous ne savons pas encore. Elle fera probablement la navette entre les deux, elle ira où elle se sent à l’aise. Et rien de tout cela n’est encore clair. Elle vient juste d’arriver, donc c’est à tout le monde de trouver ses marques. La princesse est très excitée de voir ses enfants et ils sont très excités de revoir leur maman ».

Chantell Wittstock a aussi rappelé que Charlène de Monaco était « en train de guérir et de se remettre ». La priorité semble donc être au calme et aux retrouvailles avec sa famille avant de se présenter de nouveaux aux événements officiels. « Cela ne se produira pas du jour au lendemain. Elle va certainement y aller doucement. Et oui, son objectif principal en ce moment est de passer du temps avec ses enfants et sa famille » conclue Chantell Wittstock à propos d’un retour de la princesse à ses obligations officielles.

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une