Accueil Actu Soirmag

Le Grand Prix de l’humour politique décerné à Marlène Schiappa pour «On ne va pas s’interdire les plans à trois»

Le jury du prix « Press Club, humour et politique » vient d’attribuer ses prix pour l’année 2021 pour les phrases et petits mots d’humour des politiciens français.

Temps de lecture: 3 min

Le « Press Club, humour et politique » vient de distribuer ses prix pour les petites phrases sorties par les politiciens français en 2021. Marlène Schiappa rafle le Grand Prix de l’humour politique 2021 grâce à une précision donnée par la ministre déléguée. Marlène Schiappa défendait son projet de loi visant à lutter contre la polygamie. Souhaitant rassurer sur ses intentions, la ministre à ajouter une précision qui n’est pas passée inaperçue : « On ne va pas s’interdire les plans à trois ». Ce prix lui sera décerné en personne. Marlène Schiappa s’est déclarée ravie sur Twitter : « Ravie de recevoir ce soir le Grand Prix Humour & Politique décerné par le Press Club de France et d’y prononcer un discours sur les libertés. Rire en politique est aussi un gage de démocratie  ! ».

D’autres politiques récompensés

Marlène Schiappa n’est pas la seule à avoir eu sa petite phrase récompensée. Nicolas Dupont-Aignan a lui reçu le Prix du Jury pour sa phrase : « Je suis fort chez les gens qui sont à la limite du vote ». Jean-Pierre Raffarin s’est illustré avec le Prix du Jeu de « Miot », en référence au créateur du prix, Jean Miot pour sa phrase : « Quand la droite se durcit, elle se rétrécit ».

Audrey Pulvar, adjointe de la maire de Paris, Anne Hidalgo, reçoit le Prix de l’encouragement avec « Ce qui se passe avec les votes extrêmes et l’abstention, c’est la traduction concrète des effets du réchauffement climatique ». Le Prix Marcel Duchamp a été remis à Roselyne Bachelot, ministre de la Culture par son dicton : « Comme disait mon grand-père, mieux vaut avoir des gens dans sa tente et qui pissent dehors que l’inverse ».

Le Prix de la récidive revient à l’ancien président François Hollande pour une sortie sur Michel Barnier, ancien député français : « Michel Barnier a un côté prince charmant pour les maisons de retraite ». L’actuel président français, Emmanuel Macron repars, lui, avec le Prix Sigmund Freud suite à son échange avec une agricultrice lors de la visite d’une foire en Provence : « La réforme des retraites, on fera cela quand on tombera les masques ».

Prix de la révélation et des internautes

Une autre politicienne a avoir marqué les esprits cette année, c’est Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste qui s’est confiée sur sa vie privée : « Je vis avec un homme déconstruit et je suis super heureuse ». Elle remporte donc le Prix de la révélation.

Les internautes ont aussi eu leur mot à dire puisque le Prix des Internautes a été décerné ex aequo au Premier ministre Jean Castex avec sa phrase : « Moins nous alimentons les polémiques auto portées, mieux nous nous portons » et à Pierre Charon : « Xavier Bertrand voulait être hypersonique, il est subsonique, il n’a pas passé le mur du son ».

En 2019, le grand lauréat du prix « Press club, humour et politique » était revenu à Édouard Philippe. Ce dernier avait répondu à une question lui demandant si toutes les informations arrivaient jusqu’à Matignon. L’ancien Premier ministre avait alors répondu : « Non, seulement les emmerdes ».

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une