Accueil Actu Stars

Stromae revient sur les conditions de tournage de son clip «Fils de joie» (vidéo)

Auprès de Konbini, Stromae est revenu sur le déroulement de son dernier clip, tourné à Bruxelles.

Temps de lecture: 2 min

Le 7 mars dernier, Stromae a dévoilé son dernier clip, celui de « Fils de joie », titre qui fait partie de son album « Multitude ». Une vidéo tournée en janvier dernier au Cinquantenaire à Bruxelles, avec un fameux budget. Auprès de Konbini, notre compatriote est revenu sur cette « grosse, grosse production » comme il la décrit.

« C’est ma femme qui est venue avec l’idée de faire cet hommage national à cette prostituée disparue », explique d’abord le Maestro, dont les équipes ont fait appel à plusieurs chorégraphes et à 500 figurants. Le choix du Cinquantenaire n’a pas été évident, car initialement, Stromae et son entourage avaient pensé à des lieux plus exotiques : « Au début, on se disait qu’on allait peut-être aller en Afrique du Sud ou au Mexique ». Mais cela s’avérait trop compliqué, dont ils ont opté pour Bruxelles, avec une postproduction intense. « On a tout changé en After Effect. On ne sait même plus où on est car on a même modifié l’architecture de cette espèce d’arche », explique le Belge dans la vidéo de Konbini, avant de lâcher sans détours : « C’est le clip qui a été le plus cher de toute ma carrière. Je n’ai jamais fait ça ».

Stromae ne s’est cependant pas exprimé sur la petite polémique lancée par une danseuse et une figurante après le tournage de « Fils de joie ». Elles ont dénoncé auprès de la RTBF des conditions de tournage « extrêmement difficiles », notamment à cause du froid. La danseuse interviewée, elle, regrettait les conditions de travail dévoilées en dernière minute et le fait qu’elle n’avait reçu qu’un défraiement et non une vraie rémunération, comme initialement prévu.

Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une