Accueil Actu Stars

Mathieu Kassovitz tacle Bernard-Henri Levy qui part en Ukraine «pour se faire mousser»

L’acteur s’est rendu en Ukraine, dans la ville de Lviv pour inaugurer une fresque installée par un activiste, en soutien au peuple ukrainien.

Temps de lecture: 2 min

L’acteur et réalisateur Mathieu Kassovitz est revenu d’Ukraine où il a été témoin de la détresse du peuple ukrainien. Il y était pour inaugurer une fresque en soutien au peuple ukrainien, installée par JR, réalisateur lui aussi mais également activiste. À son retour, Mathieu Kassovitz était l’invité de BFM TV pour rapporter ce qu’il a vu auprès des bénévoles mais aussi les scènes terrifiantes observées depuis les premières offensives russes.

« Ce qu’on a vu du drame de la guerre c’est des réfugiés, des enfants et des femmes qui attendent pour passer la frontière et retourner en Pologne » raconte-t-il, bouleversé par ces souvenirs. « Ce que j’ai vu là-bas, je ne peux pas voir ces images-là sans avoir ces retours du passé qui sont des images extrêmement violentes. C’est très inquiétant ce qu’il se passe, j’ai peur, j’ai peur pour mes enfants, j’ai peur pour le futur de la planète », avait-il déclaré.

L’acteur est aussi revenu sur ces autres personnalités qui se sont rendues en Ukraine depuis le début du conflit, dont Sean Penn ou bien Arthur. Mathieu Kassovitz s’en est pris à Bernard-Henri Levy. Ce dernier s’était rendu dans la ville d’Odessa, un déplacement qui a été raillé sur les réseaux sociaux. L’écrivain s’était aussi rendu sur le plateau de BFMTV pour rapporter son expérience. « À part BHL, les personnalités qui se rendent en Ukraine ne partent pas pour se faire mousser mais pour transmettre les messages de gens comme vous et moi qui se sont retrouvés dans le chaos du jour au lendemain », a déclaré Mathieu Kassovitz à Télé-Star. Il a aussi ajouté : « Ça ne nous coûte rien et nous ne prenons aucun risque (…) Les vraies personnes qu’il faut remercier, ce sont celles comme ce mec que j’ai rencontré qui a abandonné sa société, quitté sa femme et ses enfants et fait vingt-cinq heures de route pour être là-bas et dormir sous une tente. Moi je n’y ai passé que quelques heures. Que ce soit bien clair ».

Après son déplacement, Bernard-Henri Levy avait estimé avoir fait un « geste politique » puisqu’il avait inscrit la devise française sur une barricade de la ville : « Liberté, égalité, fraternité ».

Rejoignez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l’actu people, royale et société.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une