Accueil Actu Stars

Jimmy Kimmel en pleurs dans son émission après la tuerie au Texas (vidéo)

Mardi dernier, un adolescent a ouvert le feu dans une école primaire, tuant 21 personnes dont 19 jeunes enfants. Le débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis revient avec puissance.

Temps de lecture: 3 min

Les États-Unis font le deuil de 19 jeunes enfants et deux professeurs, tués lors d’une tuerie à Uvalde au Texas mardi dernier. En ouverture de son talk-show quotidien, Jimmy Kimmel a décidé de prendre la parole, sans public. Il a interpellé les élus Républicains pour mettre en place un contrôle des armes à feu et a rappelé l’efficacité de ces mesures. En 2017 déjà, l’animateur avait pris la parole après la fusillade de Las Vegas.

Dès le début de son intervention, Jimmy Kimmel apparaît déjà très ému et commence : « Nous en sommes là encore fois. Encore un jour de deuil dans ce pays ». Très vite les larmes montent. Il revient sur les victimes du jeune homme de 18 ans, Salvador Ramos qui a ouvert le feu dans les salles de l’école.

« Des vies volées »

Jimmy Kimmel continu : « Ces vies ont été volées, les familles sont détruites pendant que nos leaders à droite, le Congrès, Fox News et d’autres nous ont dit de ne pas politiser ce sujet. Ils ont même immédiatement critiqué notre président qui s’est exprimé afin de faire quelque chose pour arrêter cela ». L’animateur explique ces réactions selon lui, « parce qu’ils savent ce qu’ils ont fait et ce qu’ils n’ont pas fait. Ils savent que ce n’est pas défendable donc ils balayent ça sous le tapis ».

L’intervention de l’animateur dure un peu plus de 8 minutes (les sous-titres sont disponibles). Il revient sur la nécessité de mettre en place un contrôle des armes. Il cite également en exemple la tuerie de Dunblane en Écosse qui a eu lieu en 1996. Seize enfants et leur enseignante ont été tués dans une école maternelle. À la suite de ça, un contrôle des armes a été mis en place dans le pays.

Les Américains pour un contrôle des armes

Jimmy Kimmel rapporte également quelques chiffres et notamment que « 87 % des Américains veulent une vérification des antécédents avant qu’une arme puisse être achetée ». Enfin il ajoute que les États-Unis restent le seul pays où ce genre de drame continue d’arriver. Il a également dénoncé la suggestion du sénateur Ted Cruz d’armer les personnels de sécurité mais également les enseignants, plutôt que d’instaurer un contrôle des armes.

Cette tuerie fait partie des pires de ces dernières années aux États-Unis. L’auteur de cette attaque avait annoncé sur Facebook qu’il allait se rendre dans une école avec les armes qu’il venait d’acheter. À l’issu de la tuerie, Salvador Ramos a été abattu par la police.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une