Accueil Carte verte

En juin, tout est permis

On plante et on sème tout ce qu’on veut, car la température extérieure est parfaite !

Temps de lecture: 3 min

Au jardin ornemental

On continue de planter des annuelles et des vivaces dans les massifs. Ceux-ci seront régulièrement désherbés pour éviter la pousse d’adventices qui feraient concurrence à nos vivaces. Binez les parterres afin de décroûter la terre et de permettre à l’eau de s’infiltrer. Les vivaces de printemps qui terminent leur floraison peuvent être divisées : delphinium, phlox, pivoine, lupin… Taillez les fleurs fanées avant qu’elles ne montent en graines.

Il est toujours temps de planter des vivaces estivales : hémérocalles, œillets, scabieuses… Attention à bien suivre l’arrosage durant leurs premières semaines au jardin. Mieux vaut leur donner à boire 1 bonne fois par semaine que plusieurs fois quotidiennement.

V.M.
V.M.

Au potager

Comme vous avez déjà pu le lire dans cette chronique, je viens de commencer mon premier vrai potager (en Ardenne) cette année. Il s’agit de 14 carrés de 1,20 m de côté séparés par des chemins de 60 cm. Ceux-ci ont été copieusement paillés avec du broyat d’une haie de thuyas (seulement la partie bois) qui a été coupée en mars. Toute la surface avait été recouverte en automne de cartons et de feuilles mortes afin de la désherber sans trop d’efforts. Comment est le sol après ce traitement ? Aujourd’hui, les vers de terre sont plus nombreux, la plupart des indésirables ont disparu, excepté un peu de chiendent et de liseron. Pour arriver à bout de ces deux envahisseurs, il ne faut pas les perdre de vue et les arracher dès qu’ils pointent le bout du nez. Un seul morceau de rhizome laissé dans le sol et c’est reparti !

La terre des carrés qui ont été passés à la grelinette est bien meuble, les autres non. Certains légumes ont déjà été plantés/semés ; tout le monde pousse gentiment. Avec l’aide d’une jardinière confirmée, un plan avait été dessiné en tenant compte de mes goûts alimentaires (à quoi bon cultiver des légumes qu’on n’aime pas, je vous le demande…) et des associations favorables dans un jardin en permaculture. À ces fins, j’ai également semé des variétés de fleurs : cosmos, marguerite… Exemple : le tournesol protège le concombre et le maïs. Donc, on applique ces principes astucieux pour chaque légume dans le but de le protéger contre ses prédateurs. Chaque matin, c’est la chasse aux limaces… Attention, il faut avoir l’œil pour les repérer !

Sur le balcon dans des bacs ou des potagers surélevés

Même si cela paraît barbare, ne pas hésiter à pincer les premières fleurs : ceci permet au contraire d’obtenir des plants bien costauds qui ne manqueront pas de vous récompenser par une floraison abondante d’ici peu.

Semis divers
V.M.

Aussi en Carte verte

Voir plus d'articles

À la Une