Accueil Actu Soirmag

La justice autorise Mediapart à publier son enquête sur Gaël Perdriau

La justice avait interdit à Mediapart de publier une enquête. Une décision exceptionnelle. Le journal en ligne n’hésitait pas à parler de « censure ».

Temps de lecture: 2 min

La justice a autorisé mercredi Mediapart à publier une enquête promettant de nouvelles révélations sur Gaël Perdriau, rétractant une première ordonnance empêchant le média en ligne de publier cet article sur le maire de Saint-Etienne, englué dans une affaire de chantage présumé.

« La justice rétracte l’ordonnance qui nous interdisait de publier notre enquête sur les méthodes politiques de Gaël Perdriau », a tweeté le média qui a diffusé dans la foulée l’article « après 12 jours de censure ».

À lire aussi  : Une enquête de Mediapart censurée par la justice

L’interdiction venait après une plainte du maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau. Il expliquait que les informations représentaient une «  atteinte à la vie privée  ». Mediapart ajoute également que, le journaliste en charge de l’enquête, aurait contacté le maire pour réagir aux «  faits nouveaux  ».

L’ordonnance vient du tribunal judiciaire de Paris et avait été rendue en urgence, le vendredi 18 novembre dernier. «  C’est une décision sans précédent de mémoire de juriste et de journaliste  », expliquait Edwy Plenel, le directeur de la publication de Médiapart, à l’AFP. Du «  jamais vue sur le terrain de la presse  », selon le journal.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une