Accueil Actu Soirmag

Affaire Cauet: de nouveaux témoignages dévoilés

Visés par trois plaintes pour viols et agressions sexuelles, de nouveaux témoignages font surface contre l’animateur de NRJ.

Temps de lecture: 2 min

Dans le journal Libération, plusieurs témoignages accusant Sébastien Cauet ont été publiés. Les victimes présumées y confient ces moments traumatisants. Sarah, âgée de 38 ans à l’époque, explique : « Dans les couloirs, il s’est avancé vers mois pour me toucher les seins et m’embrasser (sur la bouche). Je ne m’y attendais pas, car je ne le voyais pas comme ça. » L’animateur lui aurait ensuite proposé de se voir dans un lieu plus privé, où elle aurait été violée.

Julie, une autre victime présumée, a également porté plainte et décidé de donner sa version des faits à visage découvert. Sarah retrouve beaucoup de similitudes entre ce qu’elle a vécu et le témoignage de Julie. Elle ajoute : « Il a baissé son pantalon et m’a dit ‘c’est comme ça qu’on réussit à la radio, il faut que tu le fasses’. J’étais jeune et sur le moment, je me suis exécutée. »

L’artiste française Yelle se souvient : « Je revois la façon dont il a pris mon numéro de téléphone : je n’avais pas l’intention de lui donner donc je lui ai demandé le sien. À la fin de l’émission, je me retrouve coincée à côté de lui. Il me tend la joue pour un bisou, je me sens obligée de m’exécuter puis au dernier moment il se retourne et m’embrasse sur la bouche. »

David, l’un des anciens collaborateurs de Cauet, explique dans le journal français : « Chaque rencontre était une occasion de séduire. Quand on avait un rendez-vous pro, il me demandait le nom de la fille et se précipitait sur Facebook pour savoir si elle était ‘bonne’. »

À lire aussi : Accusations de viols : la compagne de Cauet qualifie la victime présumée de « fan hardcore »

De leur côté, les avocats de l’animateur ont déclaré à nos confrères : « Sébastien Cauet conteste très fermement tout acte répréhensible par la loi et indique que sa vie privée et sa dignité doivent être respectées. Il ne peut être pris pour véritable les déclarations fantaisistes de Mme (Julie) Ollivier.  »

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une