5 juin 1568: décapitation à Bruxelles des comtes d’Egmont et de Horne

5 juin 1568: décapitation à Bruxelles des comtes d’Egmont et de Horne
BELGAIMAGE

C’est sur la Grand-Place de Bruxelles que Lamoral, comte d’Egmont et Philippe de Montmorency, comte de Hornes ont la tête tranchée. les deux hommes sont exécutés car ils sont accusés de haute trahison et de complicité avec les révolutionnaires ! Ils ont en effet commis l’erreur de demander au roi d’Espagne, Philippe II, le fils de Charles Quint, de respecter les anciennes coutumes et la liberté de culte. Mécontent de cette demande qui bafouerait son autorité, le roi envoie le duc d’Albe, accompagné de dix-sept mille soldats pour réprimer la révolte de ces « gueux ».

La foule présente est tellement émue de la mort de ces deux personnalités aimées et respectées que nombreux sont ceux qui trempent leurs mouchoirs dans le sang des victimes afin de conserver un souvenir du courage de ces hommes.

Cet événement marque le début de la guerre de Quatre-vingts ans, celle qui permit aux Provinces du Nord (les Pays-Bas actuels) d’accéder à l’indépendance.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern