«J’ai failli mourir», Laurence Boccolini se confie sur la maladie qui l’a touchée en cette «épouvantable» année 2019

Capture d’écran - TF1
Capture d’écran - TF1

Son année a été « épouvantable ». Une expérience a permis à Laurence Boccolini de sortir la tête de l’eau : sa victoire dans « Mask Singer », le show de TF1 dans lequel elle incarnait une licorne et qui a agi sur elle comme « une thérapie ». Il faut bien avouer que l’animatrice télé a souffert à cause d’une grave infection des reins contractée en Afrique du Sud lors du tournage de l’émission « Je suis une célébrité, sortez-moi de là ».

« J’étais touchée car j’ai vécu une année épouvantable où j’ai failli mourir », lâche-t-elle. Dans « Mask Singer », Laurence Boccolini a révélé ses qualités de chanteuse au grand public et ne regrette aucunement d’avoir participé à la première saison de l’émission présentée par Camille Combal et durant laquelle les enquêteurs ont eu des mots très agréables à son égard. Tout ça l’a reboostée à bloc.

« J’ai perdu beaucoup de cheveux »

De quoi repartir sur de bonnes bases pour l’année 2020 à venir, elle qui a donc vécu un opus 2019 bien compliqué. À nos confrères de Télé-Loisirs, elle raconte son combat contre la maladie : « Je me remets doucement. J’ai perdu beaucoup de cheveux mais ils commencent à repousser petit à petit. Je me dis que j’ai de la force et je n’ai aucune envie de me laisser abattre ». Dans cette longue lutte, Laurence Boccolini a pu compter sur sa fille, Willow, âgée de 6 ans. Elle avait conclu ainsi la finale de « Mask Singer », les larmes aux yeux :

« Je me suis dit que l’univers ne pouvait pas ne pas apporter des choses réparatrices. Et cette aventure elle a été tellement réparatrice, parce que je l’ai faite pour ma fille. Ma fille m’a dit : ‘Tu es une licorne et les licornes, c’est immortel’. Bah voilà ! Je suis contente. »

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern