«N’oubliez pas les paroles»: le poisson d’avril de Nagui qui piège avec brio le maestro Arsène (vidéo)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Leslie étudie les langues et connaît sur le bout des doigts des chansons qui n’ont ni queue ni tête. Pendant l’émission diffusée ce mercredi 1er avril sur France 2, elle a opté pour des titres loufoques, comme l’épingle BFMTV  : Les Poissons, un titre absolument inconnu, une version française de Maldon du groupe Zouk Machine ou encore Stach Stach de Michaël Youn…

>Comment Koh-Lanta est devenu le rendez-vous confinement des fans de sport en manque de compétitions ?

Panique à bord

Autant d’options qui ont pu surprendre Arsène, l’actuel maestro de l’émission animée par Nagui. Et pourtant, Leslie a brillé, répondant parfaitement aux paroles manquantes dans ce karaoké télévisé. Mais la candidate, certes coriace, était en réalité une fausse adversaire interprétant des chansons aussi fausses que son profil.

>Poisson d’avril : retour sur les blagues parues dans la presse ce premier jour du mois

Vent de panique, néanmoins pour Arsène, qui a bien cru qu’il allait rendre son micro argenté de Maestro. Forcément, tout était prévu d’avance et l’actuel champion était le dindon d’une farce orchestrée par Nagui. L’animateur lui a révélé la supercherie juste avant le traditionnel échange des micros :

« C’était un poisson d’avril. On peut applaudir Leslie, elle a tellement bien assuré ! Que ce soit sur la chanson du poisson, le Stach Stach ou cette version totalement inventée (de Maldon). Bon poisson d’avril, mon cher ! »

>Coronavirus : Marc Lavoine, Pascal Obispo et Florent Pagny chantent ensemble pour « Les gens du secours » (vidéo)

Un précédent avec Marc Lavoine

Comme le précisent nos confrères, Leslie s’appelle Laurine. Elle est chanteuse et comédienne. Si Nagui peut se permettre ce genre de poisson d’avril, c’est parce que les émissions sont tournées en amont et les candidats n’ont pas forcément le calendrier de programmation en tête. Résultat, Arsène n’a jamais pensé à un poisson d’avril. L’année dernière, c’est Marc Lavoine qui avait piégé un candidat en participant, grimé et méconnaissable, à « N’oubliez pas les paroles ».

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern