Comment Koh-Lanta est devenu le rendez-vous confinement des fans de sport en manque de compétitions?

Capture d’écran - Facebook
Capture d’écran - Facebook

La 24e saison avait commencé doucement. Les audiences du tout premier épisode, diffusé le 21 février dernier, avaient quelque peu déçu. Un peu plus d’un mois plus tard, ce n’est plus la même rengaine côté TF1. Les téléspectateurs, confinés en raison de l’avancée du coronavirus, se délectent devant le programme-star de la chaîne. Le désormais culte épisode de la réunification, diffusé le 27 mars, a réuni quelque 6,48 millions de téléspectateurs devant le programme. Une part d’audience non négligeable de 24,1 % et le meilleur score de « Koh-Lanta » depuis 2016.

>«Koh-Lanta»: les révélations d’Inès sur les coulisses du jeu

Une révolution ? Pas vraiment tant l’émission d’aventures a l’habitude de truster la première place du podium des audiences. Mais force est de constater que les téléspectateurs sont plus nombreux – devant le petit écran déjà – à se délecter devant le show présenté par Denis Brogniart. Sur les réseaux sociaux, les commentaires pullulent : phrases chocs, détournements, analyses tactiques et techniques, tous les internautes y vont de leur petit grain de sel. Et un nouveau profil se dégage : le sportif – ou en tout cas le féru de sport – en mal de matchs officiels et qui se rabat donc sur ce qui ressemble le plus à une compétition provoquant sueur et suspense.

>«Top Chef»: le coronavirus bouleverse la suite de l’émission culinaire de M6 et RTL-TVI

Denis Brogniart pose son analyse

Si les émissions sont désormais raccourcies en raison du coronavirus, Koh-Lanta n’en reste pas moins un rendez-vous incontournable de la fin de semaine – pour ceux qui parviennent encore à savoir quel jour on est en cette période de confinement. Et y en a un qui l’a bien compris : Denis Brogniart. Sur-actif sur les réseaux sociaux, réagissant au quart de tour aux rebondissements de l’émission et teasant son Koh-Lanta comme personne, l’animateur français n’est pas dupe. Il sait que les téléspectateurs sont très nombreux à l’heure actuelle, et qu’il y a un marché à prendre.

>Denis Brogniart est tombé amoureux pendant le tournage de Koh-Lanta

Dans une interview accordée à LCI, il a répété à l’envie les propos tenus plus tôt  : « J’ai dit d’entrée que cette saison de ‘Koh-Lanta’ me paraissait faire partie du top 3 ou 4 de l’histoire globale de l’émission sur TF1. Je le maintiens ». Avant de donner sa petite explication à la réussite du programme en cette période de confinement : « Dans une période comme en ce moment où il ne fait pas forcément très beau, où on est encore loin de l’été, cela permet aussi de vivre par procuration avec une mer cristalline, une plage de sable blanc et des conditions tropicales. Avec le confinement et cette pandémie, c’est encore plus un moyen de voyager par procuration, de s’évader de son appartement ou de sa maison ».

>Laurent Maistret, estimé «nullissime en survie» à «Koh-Lanta», révèle l’étendue de son impréparation

Les pros s’en mêlent

En plus d’attirer les téléspectateurs habitués du programme, TF1 semble s’être lié d’une amitié passagère avec les fans de sport, sevrés de leur rendez-vous du vendredi soir. Résultat, sur internet, « Koh-Lanta » se transforme encore plus que d’habitude en véritable match, avec ces commentateurs, ces analystes, ces supporters un peu trop à fond. Sans les hooligans, quoique, certains internautes ont la gâchette facile quand il s’agit d’insulter via clavier. Des internautes anonymes épinglent certains faits de match – ou d’émission, donc. Mais pas que, certains sportifs professionnels ou comptes d’habitude habitués à parler sport s’y mettent aussi.

>Denis Brogniart est tombé amoureux pendant le tournage de Koh-Lanta

On le sait, le basketteur professionnel français Evan Fournier est un très grand fan de Koh-Lanta. Vivant aux États-Unis, l’ailier du club Magic Orlando suit néanmoins de près l’émission de Denis Brogniart et n’a pas manqué, ces derniers temps, de faire des appels du pied à l’animateur. Le sportif veut absolument participer à l’aventure de TF1. Sans basket et rongeant son frein, il ne manque pas de commenter les faits marquants de l’émission, depuis son compte Twitter. Pareil pour le nageur Yannick Agnel ou la handballeuse Zaadi Grâce.

Les comptes sport se régalent

Il n’y a pas que les fans de sport qui n’ont plus de compétitions officielles à se mettre sous la dent. Certains médias, parodiques ou non, parlent sport à longueur d’année. Le coronavirus ayant stoppé toutes ces activités, ils doivent ruser pour continuer de divertir lecteurs et abonnés. Le compte Twitter Dans la musette, qui cause cyclisme à longueur de temps, a dû se mettre à la page Koh-Lanta, en reprenant une image forte de l’épisode précédent : Ahmad mis de côté par l’ensemble de la tribu blanche réunifiée. Avec un commentaire que les rois des coups de pédale comprendront.

>Coronavirus: des internautes comparent le confinement à Koh-Lanta et ça fait réagir Denis Brogniart (vidéo)

Le célèbre site parodique « Fédé française de la lose » qui compile les échecs sportifs français. Depuis le confinement, le compte Twitter FFL s’est offert un second souffle en commentant les épisodes de « Koh-Lanta ». Et c’est plutôt drôle. Sur Twitter, la FFL a déjà prévenu qu’elle serait au rendez-vous pour l’épisode post-réunification de ce 3 avril.

Même le site de paris sportifs de la Française des jeux s’est mis dans la chaîne. « AH ! C’est le retour de #KohLanta ce soir et avec la réunification, ça va secouer les cocotiers. Mais avant, qui gagnera l’épreuve de confort ? 2x25€ de freebets à gagner parmi les bonnes réponses ! », précise le site sur son compte Twitter. Si Koh-Lanta trouve même ça place sur les paris sportifs…

Sofoot et son relevé de notes

Mais la palme revient à Sofoot. Le magazine qui commente le foot aussi bien sur le web qu’en version papier a également moins d’infos à se mettre sous la dent. Résultat, toutes les semaines, Sofoot propose le relevé de notes des aventuriers, comme le site internet le propose habituellement pour des matchs à onze contre onze. D’ordinaire, c’est proposé à grands coups de plaisanteries et de jeux de mots. Sofoot ne déroge pas à la règle. C’est par ailleurs une tête bien connue des supporters belges qui s’occupent de ces résumés ciselés : l’analyste foot et français de la RTBF, Swann Borsellino.

On s’en voudrait de ne pas relayer le bulletin accordé à Sam, le vendredi 20 mars dernier, dans lequel l’aventurier de 20 ans avait, comme à l’accoutumée, brillé : « Le petit prince de Koh-Lanta a tout pour aller loin dès que le jeu deviendra individuel. Mais ce sentiment qu’il peut glisser à tout moment sur ‘Faites entrer l’accusé’ pour une coco coupée de travers a quelque chose de glaçant ». Bref, ce vendredi 3 avril, Koh-Lanta devra à nouveau écraser la concurrence télé… Et attirer son lot de fans de sport en mal de stades combles et de délivrance au coup de sifflet final. Allez, hauts les cœurs, il reste encore quelques épisodes à se mettre sous la dent pour tenir pendant ce confinement.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern