Accueil Soirmag Royal

Kate Middleton s’insurge contre un portrait d’elle paru dans la presse britannique

Le duc et la duchesse ont demandé au magazine « Tatler » de retirer de son site web l’article réalisé sur Kate. Depuis sa parution, les signes d’hostilité envers ce portrait se font de plus en plus forts.

Temps de lecture: 3 min

A première vue, il ne semble pas que ce portrait soit plus polémique qu’un autre. Titré « Kate la Magnifique », l’article réalisé par « Tatler » sur la duchesse de Cambridge a pourtant fortement fait réagir du côté de la famille royale britannique. C’est ainsi que le couple princier vient d’envoyer une lettre de mise en demeure du magazine afin que celui-ci retire purement et simplement ce portrait de son site internet. Trop d’éléments ont déplu à la principale intéressée.

Her star is going stratospheric as the country looks to the monarchy for morale: HRH The Duchess of Cambridge is crowned Catherine the Great on the July/August cover. This spectacular issue is part of a new trial offer – 3 issues for only £1, including free home delivery and free digital editions. Because no one should have to go without Tatler. Click the link in bio for more.

A post shared by Tatler (@tatlermagazine) on

« Une attaque cruelle et blessante »

Une bonne partie de ce portrait s’attarde sur l’impact du départ d’Harry et Meghan sur la duchesse de Cambridge. Selon « Tatler », Kate Middleton serait « furieuse » du fait d’avoir été supposément « piégée » par « la masse de travail » qui pèserait sur ses épaules ainsi que sur celles de son mari suite au Megxit. « William et Kate voulaient vraiment s'investir dans leurs rôles de parents et les Sussex ont tué tous ces projets dans l’œuf »», écrit l’autrice du texte, Anne Pasternak, qui se baserait sur le témoignage d’un « ami » de la duchesse.

Ces informations ont eu un impact immédiat puisque dès ce mercredi 27 mai, Kensington Palace a publié un démenti officiel via son porte-parole, un acte rare : « Cette histoire contient de nombreuses inexactitudes et de fausses déclarations qui n'ont pas été présentées au palais de Kensington avant sa publication ». « Tatler » a ensuite répondu à cette accusation par la voix de son représentant dans le « Daily Mail » : « Le rédacteur en chef Richard Dennen soutient le reportage d'Anna Pasternak et ses sources ».

La persistance du magazine à défendre le portrait réalisé a de toute évidence provoqué la mise en demeure d’aujourd’hui. « C'est une attaque extrêmement cruelle et blessante. C'est dégoûtant. C'est sexiste, l’humiliation de la femme à son paroxysme », confie au « Mail on Sunday » une source royale qui ne manque pas de qualificatifs pour dénoncer le portrait.

De nombreux doutes existent par ailleurs sur le bien-fondé de l’article. D’une part, les amis de Kate Middleton sont connus pour être restés particulièrement silencieux depuis son arrivée dans la famille royale. Pourquoi donc cette déclaration maintenant ? D’autre part, le « Daily Mail » a vérifié le planning des ducs de Cambridge. Bilan : sur la période janvier-mars, le couple aurait eu 35 rendez-vous publics contre 29 en 2019 sur la même période, loin de quoi montrer une hausse significative de la charge de travail.

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une