Laurence Boccolini en colère sur les réseaux sociaux: «Je me fais insulter, critiquer, accuser à longueur de journée»

Instagram
Instagram

Laurence Boccolini en a marre et elle l’a fait savoir ! Elle n’en peut plus de recevoir des centaines de messages d’insultes de la part d’internautes sur les réseaux sociaux. Ceux-ci l’accusent de faire de la publicité mensongère. Si le fond de l’accusation est juste, l’animatrice n’y est toutefois pour rien. En effet, des arnaqueurs ont usurpé son image pour vendre des produits minceurs aux vertus miraculeuses. Laurence Boccolini se bat déjà depuis plusieurs années pour mettre un terme à ces arnaques, sans succès, rapporte Sudinfo.

Mais cette fois-ci elle en a eu vraiment marre. Sur Instagram, elle a publié une capture d’écran d’un des messages insultants reçu. « Honte à vous, madame, de faire autant de publicités mensongères ! Je vous plains… j’ai même pitié des arnaqueurs comme vous ! », lui a notamment écrit une internaute en colère. L’animatrice, à bout, a tenu à réagir : « Je me fais insulter, critiquer, accuser de faire de la pub pour des produits miracles à longueur de journée. Merci Facebook France qui renvoie la balle à sa maison mère en Irlande, en fait tout le monde s’en fout. Pendant ce temps les gens sont arnaqués de 198 euros uniquement sur leur naïveté. Je passe mes journées à leur répondre que je n’y suis pour rien  ».

Elle continue en pointant du doigt le réseau social : « Je reçois des messages d’utilisateurs de Facebook me disant qu’ils essayent de SIGNALER ces arnaques mais que Facebook leur dit : trop de signalements vous n’avez qu’à bloquer ! Mais de qui se fout vraiment Facebook ? Ils sont les supports de ces arnaques et sont donc responsables EUX et pas moi ou tous ces gens connus qui se font voler leur image. Bref ça sent l’assignation… Les tribunaux EUX peut-être arriveront à protéger les utilisateurs de Facebook et à demander à ce support de mettre un peu d’ordre dans ce long trop trop long jeu de cache-cache… »

« C’est une honte absolue. Et ras le bol que Facebook joue les victimes. Il va vraiment falloir prendre vos responsabilités ça fait des années que j’encaisse maintenant je vais attaquer… », met en garde Laurence Boccolini pour finir.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern