Pierre-Jean Chalençon se dit «disposé» à entrer au ministère de la Culture

Pierre-Jean Chalençon se dit «disposé» à entrer au ministère de la Culture
BelgaImage

Maintenant qu’il n’est plus acheteur dans « Affaire conclue », Pierre-Jean Chalençon n’a pas l’air prêt de quitter la scène publique. Alors qu’il fait encore les grands titres avec son conflit avec la production de l’émission, celui-ci vise d’autres sommets, et pas n’importe lesquels. C’est ainsi qu’il a fait un appel audacieux à la nouvelle ministre de la Culture française, Roselyne Bachelot.

« Avec joie, je suis avec elle »

Bien que Roselyne Bachelot ait déjà été ministre auparavant, elle était surtout connue ces dernières années pour ses activités dans le milieu de la radiotélévision. Alors si elle arrive aujourd’hui à un tel poste, pourquoi Pierre-Jean Chalençon ne pourrait-il pas avoir lui aussi sa place au ministère de la Culture ?

C’est en tout cas ce qu’il a l’air de penser au vu de ce qu’il écrit sur Twitter : « Je suis à la disposition de Roselyne Bachelot, écrit-il ainsi sur Twitter. Je vis, je dors, je mange culture ! Je suis le défenseur de l’Histoire de France. Alors avec joie, je suis avec elle », dit-il à la manière d’une présentation de curriculum vitae.

Si le sérieux de cette proposition n’est pas confirmé, il peut néanmoins se prévaloir de ne pas être le seul à viser les hautes sphères de l’Etat français. Il suffit de penser à Jean-Marie Bigard, qui vise ni plus ni moins que le titre de président de la République, pour s’en convaincre.

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern