Chris Evans révolté contre un Donald Trump «irresponsable»

Chris Evans révolté contre un Donald Trump «irresponsable»
BelgaImage

C’est un message qui a fait beaucoup réagir de l’autre côté de l’Atlantique. Alors que Donald Trump est sorti de l’hôpital après sa contamination au Covid-19, celui-ci a non seulement tenu à rassurer mais en a aussi profité pour faire passer un message politique. Mais si ses supporters ont aimé la publication près de 600.000 fois, d’autres l’ont fortement critiqué, parmi lesquels l’acteur Chris Evans.

« C’est irresponsable à un tel point que c’en est choquant »

Dans ce fameux message, le président américain déclare le 5 octobre dernier qu’il se sent « très bien » avant de passer au passage polémique. « N’ayez pas peur du Covid », dit-il. « Ne le laissez pas dominer votre vie. Nous avons développé avec mon équipe de très bons médicaments et de très bonnes connaissances. Je me sens mieux qu’il y a 20 ans ».

Dans un pays qui compte plus de 210.000 décès à cause du coronavirus, beaucoup ont eu cette publication en travers de la gorge. C’est là que Chris Evans s’est permis de répondre au président. « N’ayez pas peur du Covid ? Vous avez été pris en charge en permanence par les meilleurs médecins utilisant les meilleurs médicaments. Pensez-vous vraiment que tout le monde a accès à cela ? Je suis sûr que vous êtes conscient de cette disparité, mais que vous n’en avez juste rien à faire et c’est triste. C’est irresponsable à un tel point que c’en est choquant, même de votre part », écrit-il.

Un Trump qui se « sent probablement comme le héros de son propre film d’action »

A propos de ce sujet, on peut relever un autre fait intéressant. Donald Trump s’est vu administré quotidiennement de la dexaméthasone lors de son hospitalisation. Il s’agit d’un stéroïde très puissant qu’a pu aussi tester le chanteur d’un groupe de rock américain, Andrew Leahey. Dans une interview à Rolling Stone, celui-ci dit comprendre le sentiment de puissance de Donald Trump après avoir pris cette hormone de synthèse.

« Tout comme Trump, il m’a rendu invincible. J’ai retrouvé presque immédiatement la moitié de mes facultés auditives » qu’il avait perdues, explique-t-il. « Mais ça m’a aussi fait planer comme un cerf-volant. Comme si je venais de prendre un puissant mélange d’expresso et de psychotropes. Je sentais mon cœur battre dans mes yeux. J’étais euphorique […] Il se sent probablement comme le héros de son propre film d’action. […] Pour paraphraser quelqu’un que vous connaissez bien, je me sentais plus en forme qu’il y a 20 ans. [Mais] c’est une drogue. Et, à en juger par mon expérience personnelle, la dexaméthasone peut lui donner le même faux sentiment de stabilité et de puissance qu’elle m’a donné », ce qui serait particulièrement dangereux selon lui quand le patient qui reçoit ce stéroïde est ni plus ni moins que l’homme le plus puissant du monde.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.