«The Voice Belgique» va reprendre en s’adaptant au Covid-19

«The Voice Belgique» va reprendre en s’adaptant au Covid-19
Capture d’écran Auvio

C’est officiel : les téléspectateurs pourront se consoler de l’ambiance morose de la crise avec le retour de « The Voice Belgique », dont le tournage vient de commencer malgré le contexte. La RTBF a même réservé une petite surprise au public en avançant la date du début de la diffusion en plein milieu des fêtes de fin d’année, le mardi 29 décembre. Bonne nouvelle donc mais à côté de cela, force est de constater que beaucoup de choses ont changé. Car pour assurer le tournage, il fallait prendre mille précautions sanitaires, ce qui se remarquera irrémédiablement à l’écran.

Des adaptations en série

A l’instar de son équivalent en France lors de la première vague de coronavirus, « The Voice Belgique » ne pourra pas accueillir son public directement dans les studios. Celui-ci sera présent mais de manière digitale, sur un énorme mur interactif. Un chauffeur de salle se chargera de guider les spectateurs. « La présence de ce public virtuel pour le reste des épreuves de l’aventure The Voice sera réévaluée en temps et en heure, en fonction du contexte et des mesures gouvernementales », précise la production.

Autre précaution sanitaire, cette fois-ci assez récente sur les plateaux de télévision : le port du masque pour absolument tout le monde, sauf lorsqu’un talent chante ou lorsque les coachs sont sur leurs fauteuils, la distanciation sociale étant respectée assure la RTBF. Et pour éviter tout risque de contamination, les micros et les instruments sont à chaque fois désinfectés et les accolades sont troquées contre les coups de coudes. Heureusement, grâce au respect des bulles de contact, les familles seront présentes en coulisses, comme à l’accoutumée, pour soutenir leurs proches qui passent devant le jury. Maureen Louys sera toujours à leurs côtés, en respectant les gestes barrières bien sûr.

« Ce n’est pas dérangeant. Cette situation ne nous empêche pas de nous amuser et de faire du bon travail. Le plus important, c’est le talent. Une fois qu’on a compris ça, on oublie le show. L’émission est orientée autrement, mais on joue le jeu jusqu’au bout », explique BJ Scott à Ciné Télé Revue. Cette année, l’Américaine sera accompagnée de Typh Barrow et de deux nouveaux : Loïc Nottet et Henri PFR.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern