Après Berlin, le Madame Tussauds de Londres ridiculise aussi Donald Trump (vidéo)

Après Berlin, le Madame Tussauds de Londres ridiculise aussi Donald Trump (vidéo)
BelgaImage

Il y a quelques jours, le Madame Tussauds de Berlin n’avait pas voulu attendre la fin des élections pour édicter que Donald Trump allait quitter la Maison Blanche. Sa statue s’était donc retrouvée… à la poubelle, question de laisser la place à l’équipe de Joe Biden. Hier, alors que les résultats ont confirmé cette prédiction, le Madame Tussauds de Londres a décidé de suivre le mouvement en enlevant le costume présidentiel de Donald Trump. Le musée a estimé que désormais, un autre déguisement était plus adapté à la situation.

Collection printemps-été 2021 pour Donald Trump

Pour savoir quoi faire de la statue du président sortant, le Madame Tussauds de Londres s’est directement inspiré d’une anecdote qui a beaucoup fait parler outre-Atlantique. Lors de l’annonce des résultats des élections, Donald Trump n’était pas à la Maison Blanche mais… au golf, à Sterling en Virginie. Et l’air de rien, il a complètement ignoré l’annonce de la victoire de Joe Biden, en continuant à jouer.

En conséquence, sa statue à Londres a été habillée avec une tenue de golf. Avec une casquette « Trump 2020 Keep America Great », la copie de cire a également été déplacée. Pour bien faire comprendre qu’il n’est bientôt plus à la tête du pays, il n’est plus devant le bureau ovale mais sur le côté. « Sa campagne n'a peut-être pas été un hole-in-one, mais Donald Trump est maintenant sur le point de consacrer plus de temps à son sport préféré. Pendant ce temps-là, Madame Tussauds réhabille sa silhouette en tenue de golf pour refléter sa garde-robe 2021 », a tweeté le musée.

Comme le relaye The Sun, l’initiative a bien été accueillie sur les réseaux sociaux. « C’est inestimable », commente ainsi un internaute. A noter que Donald Trump a aussi été qualifié ironiquement de « meilleur président-golfeur des États-Unis » selon le média Mashable en 2018. Le site avait comptabilisé que le président sortant avait 153 jours de golf à son actif sur 590 de présidence.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern