Les grandes marques résument avec humour 2020 en un mot

Les grandes marques résument avec humour 2020 en un mot
BelgaImage

En ces temps de crise sanitaire, un peu d’humour ne fait pas de mal. Et en ce sens, le dicton dit que les meilleures blagues sont les plus courtes. Twitter a donc pris ce conseil au pied de la lettre. L’oiseau bleu a donc incité sa communauté à résumer 2020 non pas en 280 ou 140 signes mais en un mot. Une idée likée par près de 270.000 personnes en une semaine. De nombreuses marques ont donc joué le jeu pour détendre l’atmosphère.

« Pourquoiiii ? »

Manifestement, tous les géants du net ont été très inspirés par la volonté d’oublier la crise sanitaire. En ce sens, Windows décide d’écrire « supprimer », Youtube « désabonner », Microsoft Edge « 404 » (traditionnel code d’erreur) et Adobe « Ctrl+Z » (la combinaison de touches qui permet d’annuler une action).

Zoom préfère en rire en estimant que ces derniers mois ont été « instables », à l’image des discussions sur sa plateforme, surchargée par l’afflux de télétravailleurs et d’étudiants. Messenger adapte cette blague à sa sauce en écrivant « non envoyé » (comme ses messages qui ne sont jamais arrivés à destination), tout comme Viber, qui propose de mettre 2020 « en sourdine » (à l’instar des appels vidéo qu’on ne veut plus écouter), et le navigateur Opera, qui s’est tout simplement « crashé ».

Du côté de Netflix, on s’exclame avec un long « pourquoiiiii ? », comme pour interroger comment une telle crise sanitaire peut avoir lieu. Pour la marque Xiaomi, 2020 vaut bien un « reboot » alors que pour Subway, cette année a seulement été « longue ». McDonald’s juge de son côté que 2020 peut se résumer à une « grimace ». Pour Lego enfin, 2020 fait surtout mal, en écrivant « ouch ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.