Les Enfoirés vont se «confiner ensemble» pour garantir la tenue de leur show

Les Enfoirés vont se «confiner ensemble» pour garantir la tenue de leur show
BelgaImage

Généralement, la mise en quarantaine est une mesure subie, quand il y a un doute ou une preuve de contamination au Covid-19. Dans le cas des Enfoirés, cette contrainte sera choisie. C’est ce qu’a révélé Michèle Laroque, une des fidèles du show, ce samedi sur RTL. Une réunion qui promet d’être particulière pour tout ce beau monde.

Test, quarantaine, pas de public… : une année sous le signe du Covid

Pour éviter toute contagion, les artistes participants vont donc devoir se plier à tout un protocole. Première étape : se faire tester pour détecter les éventuels cas de coronavirus dès le début. Ensuite, l’ambiance s’annonce pour le moins spéciale. « On va être confinés ensemble, on n’aura pas le droit d’aller faire une course ou quoi que ce soit », précise Michèle Laroque.

Concrètement, une fois le test passé, il va donc falloir véritablement se couper du monde et parer à toute entrée possible du virus dans le groupe. « On va être ensemble, on ne va prendre que le bus, on ne va être qu’entre nous pour ne courir aucun risque et on va y arriver comme ça. C’est très important qu’on le fasse », ajoute l’actrice.

Cette quarantaine aura au moins pour mérite d’être plus joyeuse qu’un isolement strict et individuel, vu le nombre d’artistes réunis. Lors du spectacle, ils ne pourront toutefois pas profiter de la présence du public. Ce sera donc devant une salle vide que le show se fera, devant les seules caméras. La diffusion sur TF1 est quant à elle toujours prévue en mars. « Le public, ce sont des Enfoirés aussi. D’habitude, ils sont dans la salle, là il faut que ce soit devant la télé. Plus il y a de monde devant la télé, plus TF1 a de pub, plus ils achètent cher le concert, plus il y a de repas », conclut Michèle Laroque en appelant à la générosité, surtout en ces temps difficiles.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.