«Koh-Lanta»: critiquée pour son physique et ses «pieds dégueulasses», Alexandra réplique

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Alexandra a beau avoir démontré tout au long du jeu d’aventures de TF1 qu’elle avait les épaules d’une championne, elle subit encore et toujours des critiques incessantes sur les réseaux sociaux. Des remarques qui commencent à sérieusement agacer cette candidate venue de l’Est. La grande gagnant de la dernière édition de « Koh-Lanta » a réagi dans les colonnes de Téléstar : « Je subis beaucoup de critiques sur mon physique ou sur ma voix ».

>Un technicien viré pour avoir parlé à une candidate: les règles strictes imposées aux équipes de «Koh-Lanta»

Repartie avec un chèque de 100.000 euros, elle reste très attentive à ce qui se passe sur la toile. Et visiblement, ça la touche. La cible des internautes ? L’état des pieds d’Alexandra lors de l’épreuve des poteaux : « Quand je vois que tout ce qu’on retient, ce sont mes pieds dégueulasses sur les poteaux après 45 jours d’aventure, ça me dégoûte. En allant sur Koh-Lanta, je n’ai pas mis en avant l’esthétique. J’en ai ras-le-bol des critiques ». Il faut dire que sur Twitter, notamment, les remarques sur le physique d’Alexandra sont nombreuses et peu raffinées.

En voici un exemple parmi des dizaines d’autres.

Alexandra n’en est pas moins fière. Personne ne s’attendait à sa victoire finale ? Qu’importe, elle l’a fait : « J’ai mérité ma place et ma victoire. Je savais que j’étais le maillon faible. Mais sur les épreuves de logique, j’ai osé proposer de diriger. C’était quitte ou double. C’est ce dont je suis le plus fière dans mon aventure. J’ai su prendre des responsabilités et des risques ».

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.